Dans l'actu

Margot Ravinel, la force tranquille

Assia Hamdi
14.01.2020

Lindividuel, le sprint et le relais mixte, Margot Ravinel a remporté trois médailles lors de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020, où le ski-alpinisme fait son apparition. Derrière, cette championne surdouée, une jeune fille qui a la tête sur les épauleset qui reste patiente.

Une première médaille de bronze en individuel vendredi, une deuxième médaille de bronze trois jours plus tard, au sprint, et le lendemain, de largent en relais mixte. Margot Ravinel va revenir chez elle les bras chargés ! Licenciée du club des sports de Chamonix, sa ville natale, la Française de 17 ans a cumulé aux Jeux Olympiques dHiver et de la Jeunesse de Lausanne 2020. Une heure après son bronze au sprint, le magazine Les Sportives a rencontré la désormais triple médaillée. « Cest la première fois quon me sollicite autant ! ». Sa peluche Yodli bien en main, le sourire et les yeux pétillants de Margot Ravinel traduisent son bonheur et sa sérenité en lavenir.

Le ski alpinisme est une nouvelle discipline olympique. Margot, elle, la choisi à 16 ans. « Jai trouvé que c’était le sport qui me ressemblait le plus, et parce quil faut fournir un effort intense, quaprès une épreuve, on se sent tellement bien » La championne aime la stratégie dont elle doit faire preuve dans ce sport. « Sur le parcours, on doit toujours trouver des astuces, pour dépasser les autres. On l’étudie à lentraînement, où on me donne des conseils, puis, ça se fait à linstinct, et avec lexpérience. »

Cest à quatre ans que Margot Ravinel chausse ses skis pour la première fois, au club ESF de Manigod, en Haute-Savoie. A neuf ans, elle migre au Grand-Bornand, où elle pratique « plus du hors piste » . Puis, durant trois saisons, la jeune fille sentraîne au slalom et au géant. « Et puis, mes proches faisaient du ski de randonnée, alors un jour, quand javais quinze ans, jai voulu essayer… » Un an plus tard, Margot se met au ski alpinisme et cest le coup de foudre.

On est dans un monde où on doit être meilleur que les autres.

Lan dernier, Margot Ravinel avait fini troisième 3e des Mondiaux, en sprint et en individuel. La Chamoniarde pense être devenue athlète par goût pour la compétition. « Jaime me dépasser, me confronter aux autreset puis, le sport me donne une confiance en moi que je peux explorer dans les autres domaines de ma vie. » Comme les études ? Dans le dossier officiel des Jeux Olympiques, à la question « quel est votre objectif ? », Margot a répondu « devenir ingénieur ». Bachelière lan dernier, l’étudiante est aujourdhui en première année à lINSA, à Lyon. « Jaime mon école, et puis jai des horaires aménagées, ce qui fait que je peux toujours continuer ma carrière sportive à côté… »

En dehors des cours, Margotcourt au moins une fois par semaine. « Je suis à lAthlé Saint-Julien 74. Et je fais aussi du triathlon, donc de la natation, du vélo… ça bosse le cardio, mais ca m’évite aussi de trop mennuyer et de fuir les blessures. Et puis, cest bien pratique à Lyon, car on ne peut pas skier ! » rit la jeune championne. Majeure en juin prochain, Margot ne sait pas trop où elle se voit dans dix ans mais elle reste prudente. « On est dans un monde où on doit être meilleur que les autres. Jai envie de voir jusquoù je peux aller, mais sans écraser les concurrents. Bref, y croire, mais ne pas prendre confiance. » Ne pas brûler les étapeset ne pas perdre la flamme. « Je veux progresser sportivement mais surtout, éviter de me dégoûter du ski. Jaime mon sport, et ça doit rester un plaisir. »

 

Copyright photo : CNOSF – KMSP.

Assia Hamdi
14.01.2020