Match de D2 handball Stella Saint Maur
Dans l'actu

Vers plus de professionnalisation dans le handball, la Division 2 intègre la LFH

Audrey Leroux
06.05.2022

La Division 2 féminine intègre la Ligue féminine de handball (LFH) ainsi que son mode de gouvernance. La Ligue Butagaz Energie et la Division 2 sont désormais réunies. Cette mesure vise à développer la professionnalisation du handball au féminin.

C’est un grand pas en avant pour le handball, la Division 2 et la LFH ! Le vote a été presque unanime lors de la 95e assemblée générale de la Fédération Française de handball. La Division 2 féminine intègre la Ligue féminine de handball (LFH) et son mode de gouvernance, dès la saison prochaine. Ces deux résolutions permettent de développer la professionnalisation du handball au féminin. La Fédération française de handball veut continuer à le faire rayonner dans l’hexagone mais également à l’international.

 

Vers la professionnalisation de la Division 2

« Je suis fière de voir l’intégration de la Division 2 féminine dans la LFH dont la marque sera désormais encore plus forte. À l’instar de nos clubs de Ligue Butagaz Energie qui ont su se développer et font que notre championnat français est un des championnats les plus attractifs en Europe, les clubs de Division 2 ont fait de nombreux efforts pour se solidifier », explique la présidente de la LFH, Nodjialem Myaro. « Nous nous devons désormais de les accompagner dans cette professionnalisation et œuvrer tous ensemble pour exposer le handball féminin de haut niveau », poursuit-elle.

 

Créée en 2008, la Ligue Butagaz Energie était la seule division professionnelle du handball féminin français. L’intégration de la Division 2 à la LFH va développer le handball féminin professionnel. Des changements surtout structurels sont à prévoir pour les clubs de D2, qui sont d’ores et déjà épaulés par la Ligue : « La D2 va dépendre d’une ligue professionnelle donc va être traitée comme un championnat professionnel, comme la LBE », précise Vanessa Khalfa, responsable de la LFH. Promouvoir le sport au féminin est le second objectif porté par ces mesures. Vanessa Khalfa évoque la médiatisation de la D2F : « Il y aura des changements en termes de médiatisation. Nous travaillons sur la libération des droits TV avec la web diffusion. Pourquoi pas diffuser la D2 dans quelques temps », conclu-t-elle. Petit à petit, la FFH accompagne ses sportives vers le niveau professionnel et travaille pour mettre sur un pied d’égalité le sport au masculin et le sport au féminin.

⏩ A lire aussi : Un accord collectif historique pour le handball féminin

Crédit photo : Nicolas Leport

Audrey Leroux
06.05.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.