Dans l'actu

Tess Ledeux « Ce n’est pas parce que ce n’est pas une saison olympique que ce n’est pas une saison importante »

La Rédaction
10.12.2019

Tess Ledeux, championne du monde 2019 de Big Air et Championne du Monde 2017 Slopestyle fait partie des 27 athlètes du programme FDJ Sport Factory. Du haut de ses 18ans, elle est la plus jeune recrue du panel. Pour elle c’est l’un des plus gros sponsors qu’elle n’a jamais eu. Rencontre.

 

Tess, à 18 ans tu as déjà deux titres exceptionnels et une carrière devant toi…

Oui en effet, sourit-elle, ça fait trois ans quand je suis dans le haut niveau. J’attaque ma quatrième année. Ma première année je l’ai commencé directement part la coupe du monde, j’avais 15 ans et je l’ai remporté. Puis j’ai fais les Jeux Olympiques en 2018 (ndlr. JO d’hiver à PyeonChang), qui n’ont pas été en ma faveur malheureusement, mais ça m’a renforcé pour les Championnats du monde dans la foulée en 2019, au cours desquels j’ai gagné. J’en suis vraiment très fière. Je suis quelqu’un de très motivée car en plus j’adore vraiment ma discipline, je donne tout.

 

Tu as déjà eu des sponsors qui t’ont accompagné, comment situes-tu le dispositif de la FDJ ?

En intégrant le dispositif, la FDJ devient l’un de mes premiers gros sponsors. J’ai déjà eu des sponsors auparavant mais là c’est du long terme avec la FDJ. C’est vraiment un partenaire sûr pour moi, le partenaire le plus important que je n’ai jamais eu.  Je suis sereine jusqu’à 2022 pour les Jeux Olympiques de Pekin. Et même quelle que soit la compétition d’ici 2022. Dans nos disciplines on a souvent des soucis d’argent à la fin des saisons donc c’est un vrai confort. Et je remercie encore la FDJ de lancer « FDJ Sport Factory » et de m’avoir sélectionnée.

 

Quel es ton sentiment d’intégrer ces 27 athlètes, tous et toutes plus âgés d’ailleurs ?

J’ai l’impression de rentrer dans une nouvelle famille. Cet esprit sportif qui nous lie entre athlètes. On vient tous de disciplines différentes et d’horizons différents mais on est tous soutenus par la FDJ. Le système fait qu’on a l’impression d’être en lien et surtout d’être d’autant plus fort tous ensemble.

 

Donc objectif JO 2022 sereinement pour toi mais avant cela quelles sont tes grandes échéances ?

Je pars en Italie dès jeudi pour mon stage. Une saison sans championnats du monde et sans Jeux Olympiques, mais ce n’est par pour autant une saison creuse puisqu’on a des étapes du X Games qui comptent beaucoup. C’est la première fois qu’on a trois étapes du X Games en une année. (ndlr. La Chine accueillera la session d’hiver des X Games du 21 au 23 février 2020 dans la station de ski Secret Garden du district de Chongli, dans la ville de Zhangjiakou. Le ski et le snowboard freestyle y seront à l’honneur avec trois disciplines : le big air, le slopestyle et le halfpipe.)  Chaque saison à sa particularité où il faut donner le meilleur de soi-même. Ce n’est pas parce que ce n’est pas une saison olympique que ce n’est pas une saison importante. Le soutien de la FDJ en est d’autant plus important pour la préparation.

La Rédaction
10.12.2019
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.