cyclisme UCI
Dans l'actu

L’UCI annonce ses mesures en faveur du cyclisme sur route féminin

La Rédaction
23.04.2020

Suite au mécontentement de cyclistes qui ont eu le sentiment de ne pas « faire partie du système », l’UCI a répondu, dans un communiqué, en affirmant sa volonté de tout mettre en oeuvre pour aider le cyclisme féminin à traverser la crise liée à la pandémie de coronavirus.

Les premières lignes du communiqué mettent les choses à plat d’entrée : « L’UCI, les représentants des coureuses (CPA Femmes, et Marianne Vos en sa qualité de membre de la Commission des Athlètes de l’UCI et de représentante de ces derniers au sein de la Commission Route de l’UCI), des organisateurs (AIOCC et responsables d’épreuves de l’UCI Women’s WorldTour) et des équipes féminines joignent leurs forces pour permettre au cyclisme sur route féminin de traverser dans les meilleures conditions possibles la crise actuelle dans la perspective de la reprise de la saison 2020 ».

Après plusieurs semaines de discussions l’UCI estime disposer de suffisamment d’informations pour être en mesure de proposer prochainement un premier projet remanié de calendrier UCI Women’s WorldTour 2020.  

« Elles seules (les cyclistes) pourront garantir l’avenir du cyclisme féminin, dont le développement constitue, conformément à l’Agenda 2022 de l’UCI, une priorité de notre Fédération. »

 

L’UCI, en accord avec les participants aux discussions, indique à ce stade les décisions suivantes : 

  • La réunion d’un groupe de travail ayant pour mission première de proposer un calendrier UCI Women’s WorldTour 2020 remodelé, conformément aux engagements récents de l’UCI et des parties concernées. Ce groupe est constitué de représentants de l’UCI, de l’AIOCC, d’UNIO, du CPA Femmes et de la Commission des Athlètes de l’UCI.
  • La révision des règles de participation et du nombre de coureurs par équipe au départ des courses du Calendrier International Route UCI féminin en 2020
  • L’application de l’accord-cadre convenu entre l’UCI, et les représentants des coureurs et des équipes. Cet accord permet aux équipes qui rencontrent des difficultés financières sérieuses, dans le contexte de la pandémie, de prendre les mesures nécessaires à leur survie tout en préservant les droits de leurs coureurs et de leur staff. Cette mesure avait déjà été mise en place dans le cyclisme professionnel masculin.
  • Les membres du groupe de travail ont convenu de se réunir régulièrement. Ils doivent suivre de près la situation sanitaire mondiale et son impact sur le cyclisme sur route professionnel féminin. De cette manière ils pourront prendre les mesures appropriées dans l’intérêt du cyclisme. L’objectif du groupe de travail, qui tiendra sa première réunion cette semaine, est d’annoncer au plus tard le 15 mai prochain une nouvelle version du calendrier de l’UCI Women’s WorldTour.

 

Une mobilisation influentes des athlètes et des médias 

L’UCI n’a pas manqué de mettre en valeur la mobilisation la solidarité des acteurs et actrices du cyclisme professionnel féminin : «  En ces temps difficiles marqués par une inactivité forcée qui se prolongera au moins jusqu’au 1er juillet (1er août pour l’UCI WorldTour et l’UCI Women’s WorldTour), l’UCI se réjouit de la solidarité et de la collaboration dont les principaux acteurs du cyclisme sur route professionnel féminin font preuve. Elles seules pourront garantir l’avenir de ce dernier, dont le développement constitue, conformément à l’Agenda 2022 de l’UCI, une priorité de notre Fédération. »

La Rédaction
23.04.2020