Dans l'actu

L’Open de Nantes acclame sa nouvelle duchesse

Daphne Lemercier
15.09.2019

Portée par un public en délire dans la cour du château des Ducs de Bretagne, Camille Serme s’est imposée, hier soir samedi, aux dépens d’Amanda Sobhy (n°8 mondiale) à l’issue d’une superbe finale féminine.

Camille Serme, favorite

Les hostilités démarraient vendredi soir en demi-finale de l’Open de France. 35 minutes après le début de la rencontre, la n°3 mondiale surclasse la n°15,  3 jeux à 0 (11-4,11-7, 11-8). Ce constat brut ne traduit pas l’ampleur de la performance délivrée par Camille Serme.

En face d’elle, elle avait en effet « la future grande espoir égyptienne Hania El Hammamy« , affirme Philippe Signoret, son entraîneur. « Les égyptiennes n’ont peur de personne, elle a 19 ans mais elle en aurait 16 c’était pareil. Camille l’a déjà joué deux fois dont une fois, elle avait 15 ans je crois et la petite a joué avec du culot. Elle ne se pose aucune question, ça ne lui pose aucun problème d’affronter les meilleures. » raconte-t-il.

Camille en patronne

La joueuse Tricolore, à la recherche d’un titre depuis février 2017, partait favorite mais devait se méfier de l’Américaine, Amanda Shobby (n°8 mondiale). Impressionnante de régularité en 2018-2019 (2 finales et 3 demi-finales dans les tournois « majeurs ») Camille est installée parmi les meilleures joueuses au monde depuis plus de cinq ans. Et pourtant elle est à la recherche d’une victoire sur le circuit depuis février 2017. Quoi de plus beau que de mettre fin à cette période de disette en France, devant un public tout acquis à sa cause ? Pour lancer parfaitement une saison où ses ambitions (n°1 mondiale, championne du monde) sont plus que jamais affirmées.

« Être n°1 c’est mon rêve de toujours, mais je pense que si il fallait choisir un objectif, je dirais d’abord championne du monde. Parce que pour moi c’est entre guillemets plus atteignable. La place de n°1, je me rends compte que c’est possible mais il faut être régulière et être au top sur toute une saison et c’est dur. Pour celles qui y arrivent, c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire. » avoue Camille.

La partie finale s’annonce palpitante après un premier jeu disputé et concédé par Camille 9-11.  Mais elle relève la tête et prend l’avantage sur l’américaine. Elle s’impose donc brillamment en empochant les 3 jeux suivants (11-6, 11-8, 11-9). La nouvelle reine de l’Open est toute trouvée. Camille peut laisser éclater sa joie et partager ce moment avec son public et ses proches.

Daphne Lemercier
15.09.2019