Evita Muzic s'est emparée de la deuxième place
Dans l'actu

La Vuelta a Burgos, un tremplin pour Juliette Labous et Évita Muzic en vue du Tour de France ?

Constance Vignaud
08.06.2022

Le dimanche 22 mai, un coup de tonnerre retentissait dans le cyclisme français. Juliette Labous s’imposait sur la Vuelta a Burgos au terme de quatre jours de course. La première victoire tricolore dans une épreuve de l’UCI World Tour féminin. De bon augure à deux mois du Tour de France femmes.

Cette série de courses créée en 2016 pour succéder à la Coupe du monde de cyclisme sur route féminine établie depuis 1998 n’avait jamais réussi aux Françaises. Avant la deuxième place de Juliette Labous (déjà !) sur The Women’s Tour en octobre 2021, nos Bleues n’étaient jamais montées sur le podium d’aucune course. Que ce soit une classique (une journée) ou une course par étape.

« Je ne me mettais pas la pression pour gagner une course mais c’est vrai que j’en avais vraiment envie. » Juliette Labous

En remportant la Vuelta a Burgos, la Doubienne a mis fin à une série encore plus longue : depuis Christophe Moreau et sa victoire sur le Critérium du Dauphiné en 2007, aucun·e représentant·e tricolore ne s’était imposé·e sur une course par étapes au plus haut niveau ! Accompagnée d’Évita Muzic sur le podium final, les deux Françaises peuvent nourrir des espoirs pour le premier Tour de France femmes.

Trois jours pour décanter la course

Le parcours de la Vuelta a Burgos 2022 offrait la possibilité de renverser le classement lors des deux dernières étapes. La première étape du jeudi a laissé les sprinteuses s’exprimer avec la victoire de l’inarrêtable Lotte Kopecky, déjà gagnante des Strade Bianche et du Tour des Flandres en début de saison. Le vendredi ce sont les filles de l’échappée qui se sont disputeé la gagne avec le succès de la jeune italienne Matilde Vitillo. Ensuite, la troisième étape, accidentée, a souri a Margarita Garcia Cañellas qui, partie dès les premiers mètres, s’est imposée en solitaire et a récupéré par ailleurs le maillot du classement général. Deux Françaises réalisaient un beau coup : Évita Muzic prenait la deuxième place à 12 secondes et la tunique de la meilleure jeune et Juliette Labous arrivait elle avec un débours de 15 secondes et une partie des favorites.

⏩ À lire aussi : Juliette Labous, penser le cyclisme au féminin

Une quatrième étape déterminante

Après trois jours de course, tout restait à faire pour celles qui voulaient jouer devant. « Je savais que le podium ou la gagne du général était accessible car je me suis sentie vraiment en forme lors de la 3ème étape ! », confie Juliette Labous avant d’ajouter que « Demi Vollering était plus forte que moi sur cette étape, donc je suis satisfaite ». L’expérimentée néerlandaise était injouable au sommet des Lagunas de Neila, après près de 15 km de montée. Nos Françaises, toujours dans le coup, limitèrent la casse en prenant la deuxième place pour la Doubienne à 17 secondes et la troisième pour la championne de France Évita Muzic à 37 secondes.

⏩ À lire aussi : Marta Cavalli, le printemps à vélo lui va si bien

Le général et des promesses pour le Tour de France

Son avance glanée la veille permit à Juliette Labous de remporter le classement général 17 secondes devant Évita Muzic. La Jurassienne s’adjugea la deuxième place pour seulement quelques centièmes devant Demi Vollering ainsi que le maillot de meilleure jeune. « Très contente et très fière de cet accomplissement (NDLR, elle est la première Française à gagner une course en World Tour) », Juliette Labous « confirme [sa] préparation et la victoire [la] motive beaucoup pour [se] préparer de la meilleure des manières pour le mois de juillet ! » Avec trois étapes accidentées et un week-end final dans les hauteurs des Vosges, le Tour de France femmes pourrait voir les Françaises exceller. Et pourquoi pas rêver de voir le maillot jaune sur des épaules tricolores entre le 24 et le 31 juillet.

Propos recueillis par Constance Vignaud

Crédit photo : Romain Laurent / ASO

⏩ À lire aussi : J-100 Tour de France Femmes avec Zwift

Constance Vignaud
08.06.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.