Dans l'actu

Championnats du monde de biathlon : la Norvège déjà en or sur le relais mixte, la France termine à la 5ème place

Claire Smagghe
10.02.2021

Ce mercredi, le coup d’envoi des 57e championnats du monde de biathlon a été donné. A Pokljula en Slovénie, les femmes s’affronteront sur sept épreuves différentes dont deux en équipe mixte. Le relais mixte a lancé la compétition (4 x 7,5km). Pour représenter la France, Emilien Jacquelin, Quentin Fillon-Maillet, Anaïs Chevalier-Bouchet et Julia Simon ont été alignés au départ sur cette épreuve d’ouverture. L’équipe de France, médaillée d’or dans la discipline en 2016, a présenté sa meilleure équipe pour remporter le titre face à une équipe norvégienne redoutable. En laissant les deux derniers passages de relais aux féminines, ce format de course fait une belle place aux sportives. Pour la première fois sur un championnat du monde, elles ont eu le destin de leur équipe entre leurs mains pour terminer la course.

Largement favori de ce premier rendez-vous des Championnats du monde de Pokljuka, l’équipe du relais mixte norvégienne composée des numéros un et deux mondiaux chez les hommes comme chez les femmes a fait la course en tête pour devancer les surprenants autrichiens, brillants au tirs avec seulement deux pioches ! 

Les hommes au rendez-vous

Avec le dossard n°3, Emilien Jacquelin a lancé le premier relais de l’équipe de France. Celui qui dispute son premier relai mixte en coupe du monde a eu recours à deux balles de pioche dès le premier tir couché avant de réaliser le sans faute sur le tir couché et le meilleur temps de ski de son groupe. Une belle prestation qui lui permet de passer le relai en tête de course à Quentin Fillon Maillet. Malgré les 3 balles de pioche utilisées (2 sur le tir couché, 1 sur le tir debout) le deuxième tricolore a passé le relai à Anaïs Chevalier-Bouchet en 2ème position à 39,2 secondes de la Norvège (3e temps de ski de son groupe). 

Un tir debout raté qui coûte cher

Anaïs Chevalier-Bouchet, qui a pris le 3ème relais a eu fort à faire face à la Norvégienne. Souvent friable au tir debout en relais, Tiril Eckhoff concède 2 pioches pour repartir en tête après le tir debout. Grosse déception pour la française qui a déclenché rapidement ses 4 premières balles avant de craquer et de s’infliger un tour de pénalité. Ressortie 5e après son anneau de pénalité, Anaïs Chevalier-Bouchet a passé le dernier relais à Julia Simon en 5e position à 1’15 de la Norvège.

Après le dernier tir qui a conforté l’avance de la Norvège, Marte Olsbu Røiseland est ressortie avec plus d’une minute d’avance. Celle qui est en tête du classement général de la coupe du monde a fait cavalière seule pour offrir la médaille d’or à l’équipe de Norvège. Julia Simon, dernière française a eu recours à 1 balle de pioche sur le tir couché et est ressortie du premier pas de tirs toujours à plus d’une minute de la tête de course. Malgré le tir debout parfait (5/5), la française qui est sortie en 5e position à 7 secondes de la troisième à la sortie du pas de tir n’a pas réussi à recoller pour jouer le podium.

L’équipe de France ne termine donc pas sur le podium sur cette première course des championnats du monde et s’offre la 5ème place. La Norvège décroche l’or, l’Autriche l’argent. La Suède complète le podium. 

Crédits photo : Millo Moravski/Agence Zoom

Claire Smagghe
10.02.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.