À la rencontre des sportives

UNE COURSE BRETONNE POUR L’INCLUSION SOCIALE

La Rédaction
07.05.2019

Dimanche 28 avril, sous un temps qu’on dirait purement breton, se tenait une course inédite : La Solidaire De Brest.  SI la première édition avait réuni 204 participants en 2018, ce ne sont pas moins du double de participants qui s’est lancé de la ligne de départ en 2019.  Au delà de ce qu’on pourrait appeler une opération réussie, cet événement est d’une réussite humaine incontestée : celle de jeunes étudiants engagés et mobilisés à la création de cette course en faveur de Mariamma Merandon, étudiante tétraplégique et sportivePlus qu’une course, La Solidaire de Brest c’est la promotion de l’inclusion sociale par le sport et l’économie sociale et solidaire.

« Kenavo da vloaz » que veut dire « A l’année prochaine », disaient les bretons ! Et ils ont eu raison. Créé en 2018 par des étudiants de l’UBO en 3eme année de Licence STAPS Management du sport. La Solidaire de Brest a vu le jour le 17 mars 2018 à Brest au Polder du Moulin-Blanc. Lieu atypique qui permet aux participants de courir au bord de la mer et de contempler l’immense statue du Polder qui a été créé en commémoration de l’esclavage. 

Une belle symbolique pour un événement qui est né d’un symbole fort dénommé Mariamma Merandon. L’idée de créer cette course pour l’inclusion sociale c’était pour elle et par elle. Mariamma, étudiante STAPS et co-fondatrice de cet événement, est devenue tétraplégique des suites d’une chute de cheval en 2011. Sportive passionnée et pratiquante mais également impliquée dans ses études. Ses camarades ont rapidement été touchés et interpellés par l’assiduité et l’implication en cours de Mariamma, grâce notamment à son chien d’assistance Iroise. Très vite pris d’affection par cet animal de compagnie de vie, d’une aide vitale pour la jeune fille, ils prennent conscience qu’ils souhaiteraient, à leur échelle, pouvoir aider les personnes dans la même situation. 

C’est ainsi que né « la Solidaire de Brest », un événement plein d’authenticité qui est avant tout une course caritative ouverte à tous. Personnes à mobilité réduite et personnes valides. Son objectif : l’inclusion sociale par le sport et participer à l’économie sociale et solidaire en reversant ses recettes à deux associations : Handi’chien qui est une association qui éduque et remet gratuitement des chiens d’assistance à des personnes en situation de handicap et Don Bosco qui est une entreprise sociale qui intervient dans les services aux personnes handicapées et âgées, dans la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle et dans l’éducation à l’environnement. 

Chaque année, La Solidaire de Brest peut compter sur le soutien d’icônes locales : Faustine Merret, Championne Olympique aux JO d’Athènes en 2004, Erwan Conq, Champion d’Europe 2014, du Monde 2017 et capitaine de l’équipe de France de football fauteuil, Hervé Larhant, président du comité handisport du Finistère et médaillé d’argent aux Jeux Paralympiques de Pekin en 2008 en voile, et de Yann Jondot, qui a gravit le sommet le plus haut d’Afrique, le Kilimanjaro en joelette. Il est également ambassadeur de l’accessibilité pour les personnes handicapées et chevalier de la Légion d’honneur 

Pour sa deuxième édition qui a eu lieu le dimanche 28 avril 2019, ce n’est pas moins de 500 participants qui se sont présentés sur la ligne de départ pour participer aux  4 courses proposées (4.5km, 7.5km, 12km et une course enfant de 1km) Ils ont pu également participer au village animation avec des stands des plus variés (massages kiné thérapeute, boisson, nourriture, des animations Concert, échauffement collectif, basket fauteuil, Molky, des conférences sur le sport santé, la nutrition, la posture).

Une troisième édition est déjà envisagée pour l’année prochaine, forcément, pour un triplé !

Copyright : Florence Touvron

La Rédaction
07.05.2019