Événement
22 septembre

L’Ardèche Run, une course ambitieuse

La Rédaction
22.08.2019

Devenir à moyen terme la course la plus mixte de France : tel est l’objectif clairement affiché par l’organisation de l’Ardèche Run. Mixité, lutte contre les stéréotypes sexistes, font partie des engagements forts de cette course atypique qui dépasse largement les frontières du sport et celles de l’Ardèche. Récit.

Tout a commencé en septembre 2017, l’Ardèche Run s’est fait remarquer comme événement running d’envergure dès son entrée, avec plus de 1 000 participants. Une ambiance exceptionnelle et une qualité d’organisation saluée par tous. « Le succès de l’épreuve n’est pas sans poser un certain nombre de questions, auxquelles nous devrons répondre ensemble, avec pragmatisme et humilité » insiste Stéphane Tripot Organisateur de l’Ardèche Run.

La 2ème édition en 2018, est venue confirmer ce premier succès ; l’ambiance générale était positive et portée par des surprises préparées avec minutie par l’organisation : voiture ouvreuse avec distribution de cadeaux et gadgets d’ambiance, batucada, fanfares, et même un joueur de cornemuse. « L’Ardèche Run, c’est un événement sportif oui, mais c’est surtout l’occasion de faire la fête » Des fanfares entrainantes pour donner du courage, des supporters survoltés qui hurlent les prénoms des coureurs, des cloches qui s’agitent pour faire oublier les jambes qui piquent… Partout, des encouragements, des applaudissements, des sourires et de la bonne humeur.

Et « cerise sur le gâteau », comme ils le disent si bien les ardéchois, la Patrouille de France a spécialement adapté son itinéraire pour survoler la course et offrir aux concurrents un spectacle qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Plus de 1700 participants et participantes sont attendus cette année, le 22 septembre 2019, pour 21,7 km entre Aubenas et Antraïgues, avec la mythique ascension du Volcan de Craux.

 Au delà de ses frontières ardéchoises, la course réuni chaque année de nombreux et nombreuses athlètes du monde entier : plus de 8 nationalités sont représentées et 51 département français.

Une course qui souhaite accueillir toujours plus de personnes au-delà des ardéchois et ouvrir les frontières ardéchoises, mais qui souhaite également garder des valeurs fortes dont celle de briser les frontières des stéréotypes : « L’association organisatrice porte en elle de belles valeurs d’amitié, de solidarité, d’éthique, qui sont autant d’atouts pour continuer cette belle course » souligne Stéphane Tripot. Cette course atypique à a coeur de défendre le droit des femmes. « La course à pieds a toute sa place dans le combat pour les droits des femmes ! 40 % de femmes sur l’Ardèche Run en 2018, 6 femmes sur 8 membres de l’équipe d’organisation ». Et l’objectif est clair : « Devenir à moyen terme la course la plus mixte de France. L’Ardèche Run ne cessera de défendre cette cause… Modestement mais énergiquement ! »

Cet engagement s’illustre par l’ouverture à d’autres courses davantage accessibles et familiales, que le semi-marathon, et des actions comme la création d’un groupe Facebook «les Filles de l’Ardèche Run», des cadeaux et des attentions surprises supplémentaires aux femmes.

La Rédaction
22.08.2019