Événement
08 mars

La Tunisienne Gazelle Run, la première course pour les droits des femmes à Tunis

AB
19.02.2020

Pour la première fois en Tunisie une course pédestre 100% féminine pour les droits des femmes est organisée à Tunis : « La TUNISIENNE GAZELLE RUN ».

Bien qu’en Tunisie la « journée nationale de la Femme » se déroule le 13 août, la journée du 8 mars, fait également partie des dates symboliques pour les droits des femmes. La Tunisienne Gazelle Run est la première course en Tunisie dédiée à cette thématique. Elle se définit 100% femme, 100% libre, 100% pour elles. C’est dans cet esprit qu’une course (également ouverte aux randonneuses) leur sera totalement dédiée, d’une distance symbolique de 6 km dans le décor historique et fabuleux de Carthage – Sidi Bou Said – La Marsa. 

Azdine Ben Yacoub, l’organisateur, en est très sensible : « C’est une occasion rare de célébrer le modernisme de la femme tunisienne avant-gardiste, depuis plusieurs décennies. Elle a réussi dans tous les domaines grâce notamment à « Ezzaim » Habib Bourguiba, père de la patrie, qui dès les premiers jours de l’Indépendance, a réformé la Tunisie, et surtout le statut de la femme tunisienne, lui accordant le droit de voter, de divorcer, de travailler, de … courir,  de s’épanouir, … Et, plus récemment, Beji KaidEssebsi favorisait l’égalité à l’héritage. » 

« l’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et pour tous ».

Un événement à l’image de la modernité des femmes tunisiennes 

Les organisateurs souhaitent ainsi « faire valoir la modernité des femmes tunisiennes, renforcer leurs droits et promouvoir l’égalité Femmes-Hommes en Tunisie, comme ailleurs. »  Décliné, en un seul mot d’ordre, de cette Journée Internationale des Droits des Femmes 2020 : « l’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et pour tous ».

Azdine Ben Yacoub s’y projette déjà : « Ce sera un dimanche de douceur, d’élégance et de bienveillance. Un de ces dimanches où le chanteur Renaud aurait pu fredonner : « Pas une femme n’est assez minable… Pour astiquer un revolver. Et se sentir invulnérable », extrait si sensible et poignant de sa chanson Miss Maggie. Ce dimanche du 8 mars est un bonheur pour moi et je me languis d’y être. Ce jour-là, j’organise La Tunisienne Gazelle Run »

Trois cents participantes sont annoncées pour cette première édition. « On ne courra pas avec une Burka ou avec le Burkini, on suera pour le prix si précieux de la citoyenneté, pour l’amour de l’humain quelle que soit sa religion, sa différence et ses particularités », ont-elles rapporté, pour certaines, à Azdine. Il renchérit : « Je rêve de ce dimanche si fort, si précieux. Je rêvais aussi d’un plateau de reines de la diversité, du courage et de la droiture. »

Des marraines de prestiges 

La marraine tunisienne de cette édition est déjà annoncée : Habiba Ghribi, championne olympique du 3000 m steeple 2012.  Et ce n’est pas tout ! Hassiba Boulmerka, athlète algérienne, médaillée d’or du  1500 m aux JO de Barcelone 1992, la Marocaine, Nawel Elmoutaouakel, championne olympique 1984 du 400 m haies, la boxeuse iranienne Sadaf Khadem, condamnée à la prison en Iran parce qu’elle boxait en short, ont également confirmées leurs présences.

Et pour la symbolique pour toutes ces femmes qui prendront le départ, Azdine met un point d’honneur à intégrer les futures générations : « En guise de symbole, une dénommée Mathilde donnera d’ailleurs le départ de La Tunisienne Gazelle Run. Et en parodiant le grand Jacques Brel, elle reviendra à La Tunisienne Gazelle Run.  Car je la connais bien, cette Mathilde… C’est ma fille. Quand je la regarde, j’ai les yeux qui brillent. C’est une future femme qui sera libre de choisir son destin, quel qu’il soit, même sportive, et d’aimer qui elle veut. »

 

Copyright Photo : Le 20 mars, date anniversaire du jour de l’Indépendance, comme en réponse à l’extrémisme et à l’obscurantisme, des jeunes Tunisiennes prennent la pose. Photo Thierry Rajic

Article réalisé par Aurelie Bresson

AB
19.02.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.