SI NE QUA NO RUN
Événement
10 octobre

La SINE QUA NON RUN, une édition plus que jamais nécessaire

La Rédaction
01.10.2020

Le samedi 10 octobre à partir de 18h00, la Sine Qua Non Run appelle les hommes et les femmes à partager leurs foulées pour se mobiliser contre les violences sexuelles et sexistes faites aux femmes, et pour les encourager à se réapproprier l’espace public. Pour cette édition particulière en raison du contexte sanitaire, deux formats sont proposés : une course événement sur le Canal de l’Ourcq, et une course digitale pour courir ensemble partout en France et dans le monde. L’événement est marrainée par Lucile Woodward, coach sportive et nutrition suivie par des milliers de femmes sur les réseaux sociaux, et par Sarah Ourahmoune, championne de boxe au parcours inspirant.

 

UNE EDITION PLUS QUE NECESSAIRE

Avancer, rétropédaler,continuer, douter, se lancer, faire ou ne pas faire ? Prendre un risque financier, et le risque de ne pas y arriver ? La crise sanitaire amène de nombreux doutes sur la capacité à continuer à mener à bien les projets, notamment ceux portés par les structures associatives.

Cependant face à l’augmentation des violences faites aux femmes pendant la période de confinement, l’appel à l’aide des associations sur-sollicitées dans cette période inédite, mais aussi la problématique de la conquête de l’espace public qui doit reprendre au plus vite pour ne pas perdre du terrain, il est plus que nécessaire de poursuivre les actions de mobilisations et de sensibilisation.

 

La Sine Qua Non Run a du se réinventer, être créative, pour continuer à construire grâce au sport un monde d’après qui sera meilleur, plus respectueux et égalitaire.

 

SI NE QUA NO RUNDEUX FORMATS POUR SE MOBILISER PARTOUT EN FRANCE

Une course avec des parcours de 6.5 km et 10 Km autour du canal de l’Ourcq entre Pantin, Paris 19 et Bobigny. Cette année, après le succès des deux premières éditions, près de 3 000 participant.e.s sont attendu.e.s. Le départ et l’arrivée seront positionnés à la Place de la Pointe à Pantin (Église de Pantin – Métro 5). Le top départ sera donné à 18h00 à la tombée de la nuit, un moment où les femmes se sentent davantage menacées quand elles sortent ou courent.

Une course digitale, un nouveau format pour courir dans toute la France et partout dans le monde. Chaque personne ayant un dossard (physique ou digital) pourra se connecter avec un code à la page Sine Qua Non Run de l’application dédiée. Entre 18h et 20h chacun pourra lancer l’application et courir son 6.5km ou son 10km avec un podcast dédié de motivation et de sensibilisation réalisé en direct par Lucile Woodward, la marraine de l’événement.

 

 

SENSIBILISER AUX CONSEQUENCES DU HARCELEMENT

Plus qu’un événement sportif, cette course, c’est avant tout le symbole d’une aventure collective, avec un départ et une arrivée. Entre les deux, un chemin à parcourir ensemble, femmes et hommes, pour lutter contre les phénomènes de harcèlement, de violence, d’emprise, d’agression. 

Soucieuse de marquer les esprits, la Sine Qua Non Run c’est aussi le moment de sensibiliser la société aux conséquences de violences sexistes et sexuelles.

 

En amont de la course, des animations et des tables rondes seront organisées afin de mettre en avant les solutions face à des situations de harcèlement dans leur vie personnelle ou professionnelle, et de sensibiliser l’entourage et le grand public sur les conséquences des violences sexistes et sexuelles. Trois tables rondes sont prévues : Sport et émancipation, la représentation des sportives, tous responsables. Programme détaillé à venir.

 

Dès le 1 octobre, via une application dédié des contenus exclusifs de la marraine de l’association, Lucile Woodward, seront mis à disposition des participant.e.s pour se préparer, ainsi que des quiz autour des violences sexuelles faites aux femmes. Pour s’unir autour de cette cause, un grand challenge sera proposé à la communauté qui devra en cumulant les runs de chacun et chacune réalisés 3919 km (en référence au numéro pour les femmes victimes de violence) tous les 2 jours (fréquence moyenne à laquelle une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint).

 

 

SOUTENIR LES ASSOCIATIONS QUI AIDENT LES VICTIMES DE VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

 

Vouloir construire un monde meilleur, penser à demain, se projeter dans une société plus égalitaire, ne gomme pas la réalité d’aujourd’hui. Chaque action de l’association a pour vocation de soutenir des structures qui aident les femmes victimes à parler, à se réparer et à se reconstruire en retrouvant confiance en elles et dans la société. 100% des bénéfices de la Sine Qua Non Run sont reversés à la Maison des Femmes de Saint-Denis, à Fight for Dignity et à l’association Parler.

 

Copyright : SINE QUA NON RUN

La Rédaction
01.10.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.