Dans l'actu

VINCI Mixed Cup, la mixité comme atout

Aurélie Bresson
13.09.2022

C’était lors de l’organisation de la 5ème édition de la Vinci Cup (tournoi international U15) en 2021, que le Paris FC, en collaboration avec son partenaire principal Vinci, a décidé d’organiser un format mixte inédit. Retour sur cette édition où garçons et filles devaient concourir, ensemble. Une grande première dans le paysage des tournois de football de haut niveau. 

Après deux ans d’absence, la VINCI Cup était de retour les 28 et 29 août 2021 à Meudon avec une grande nouveauté, puisqu’elle intégrait des équipes féminines. Une manière pour les fondateurs du tournoi, d’affirmer leur engagement en faveur de l’égalité des chances et de la diversité pour favoriser l’émergence des nouvelles pépites du football français.

 

2021 et la VINCI Cup, pour l’égalité des chances 

En 2021, sept clubs étaient en lice pour s’adjuger la victoire finale : Paris FC, LOSC, Nice, PSG, Montpellier, Dijon et Toulouse, dans un tournoi prestigieux remporté les deux dernières saisons par le FC Porto. Le titre de cette Vinci Cup s’est disputé entre le Paris Saint-Germain et les jeunes Dogues, tous deux qualifiés pour la finale de la compétition. Champion de France en titre mais aussi détenteur du Trophée des Champions, le LOSC a fait une belle victoire (3-1) au score cumulé qui offre un nouveau trophée au club nordiste au détriment, une nouvelle fois, d’un PSG désabusé. Une surprise pour le club lillois en témoigne Marie Vermessen, coach de l’équipe R1F (réserve Filles U 16) et des U9 : « On ne pensait pas gagner car c’était mal engagé au départ de la compétition mais je me suis rendue compte à la fin de la 1ère journée que c’était basé sur le mental. J’ai alors changé de discours pour motiver les filles à aller chercher la Coupe et elles y ont cru, elles étaient prêtes à mourir sur le terrain. »

 

La mixité, un argument qui fait l’unanimité 

Pour cette nouvelle édition, le Paris FC ainsi que ses partenaires ont souhaité mettre l’accent sur une compétition mélangeant les filles et les garçons. Une initiative saluée par les participant·e·s encadrant·e·s : « Ce type d’initiative devrait même être mis en place avec les plus jeunes pour que les garçons et les filles se connaissent le plus tôt possible. Ce concept est vraiment novateur et contribue à l’évolution du foot féminin et c’est extrêmement fédérateur pour le Club. Il y a clairement eu un avant et un après Vinci Mixed Cup dans le club, on sent désormais une réelle unité garçons filles qui n’existait pas avant, » témoigne Marie Vermessen.

« C’est évident. Ce genre de tournoi crée un lien fort entre nos équipes garçons et filles qui ont finalement peu l’occasion de se côtoyer dans l’année, mais également avec les autres clubs ! Cette mixité est une réelle chance et j’ai d’ailleurs suggéré aux organisateurs pour l’an prochain, et pour encore plus d’égalité, que les garçons débutent les rencontres le samedi, mais que ce soit au tour des filles de commencer les matchs le lendemain… ainsi « la pression » est répartie ! », renchérit la dirigeante du PSG,  Suzanne Charpentier, équipe vainqueur de l’édition 2022. 

Propos recueillis par Aurélie Bresson 

⏩ À lire aussi : Vinci Mixed Cup : Le PSG remporte la 6e édition

Aurélie Bresson
13.09.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.