Dans l'actu

Sport en France, nouveau diffuseur de la Ligue Butagaz Energie

La Rédaction
17.09.2019

La Ligue Butagaz Energie avait repris le 28 août et ce, sans diffuseur officiel. L’accord a été conclu ce matin, avec la chaîne du mouvement sportif, Sport en France, pour la diffusion en direct de 20 matchs sur l’ensemble de la saison 2019-2020. Quatre matchs des playoffs, dont la finale, seront également co-diffusés sur la chaine L’Equipe.

La Ligue féminine de handball, à travers sa présidente Nodjialem Myaro, avait regretté le manque d’intérêt des télévisions nationales vis-à-vis de son championnat, à la veille de la reprise de la nouvelle saison et alors que le handball féminin français connaissait un contexte général inédit. Face à cette situation, la Ministre des Sports s’est impliquée : « L’absence de diffuseur pour la LFH, d’autant plus avec le palmarès du handball féminin, m’a personnellement touchée, a déclaré la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu. J’ai souhaité mobiliser mon écosystème pour trouver une solution. Le CNOSF et l’Agence Nationale du Sport nous ont notamment permis de trouver, dans un temps record, une solution pour offrir de la visibilité aux joueuses du championnat de France. »

Aujourd’hui, la LFH est annonce une collaboration avec Sport en France, la chaine du CNOSF, disponible en France chez tous les opérateurs et sur le net. Avec une première diffusion dès le 9 octobre (Metz vs Besançon comptant pour la 7ème journée), la chaine appartenant au groupe Media 365 retransmettra en clair et en direct une vingtaine de matches (saison régulière et playoffs) dont les demi-finales et la finale aller et retour. « Je me réjouis de cet accord avec la chaîne Sport en France qui est au service de tous les sports, de toutes les fé dération s et de leurs clubs. Dans un contexte de rénovation de l’organisation du sport français, à la veille des JO de 2024, le CNOSF est heureux de pouvoir contribuer à la médiatisation du handball féminin » a déclaré Denis Masseglia, président du CNOSF.

Le modèle économique pour garantir les frais de captation, production et diffusion illustre la mobilisation conjointe des acteurs publics et privés. L’Agence nationale du Sport couvrira 50% des frais dans le cadre de son dispositif dédié à la médiatisation du sport « La promotion du sport féminin s’inscrit pleinement dans l’action de l’Agence » confirme Frédéric Sanaur, directeur général. Le Handball féminin revêt quant à lui un double enjeu à la fois en matière de haut niveau et de développement du sport féminin sur l’ensemble du territoire national. ».

Le CNOSF et l’opérateur Média 365 se sont quant à eux engagés à hauteur de 25% des coûts, grâce notamment à l’arrivée d’un partenaire spécifique, SPORT & BUSINESS LIMITLESS : « La promotion de l’activité physique et sportive est le fil conducteur de SPORT & BUSINESS LIMITLESS ; le handball féminin et ses joueuses talentueuses se devaient d’avoir une visibilité forte et qu’elles méritent. SPORT & BUSINESS LIMITLESS est heureux d’accompagner la LFH en cofinançant les frais de production du championnat et avoir fait le choix de soutenir ce sport féminin comme 1er investissement est un choix très fort » déclare Jean-Bernard Falco, son Président.

Enfin, le dernier quart est couvert directement par la Ligue Féminine de Handball grâce à la présence de ses partenaires historiques tels que FDJ, La Poste ou Select engagés au service du hand féminin, à un investissement complémentaire de son partenaire-titre Butagaz et à un engagement de ses clubs.

Pour rappel, la philosophie de Sport en France étant de mettre gracieusement les images à disposition de tout diffuseur, la chaine du CNOSF a accepté la proposition de la chaine L’Equipe qui co-diffusera en exclusivité 4 matches de playoffs, exposant ainsi pour la première fois une demi-finale et la finale, aller et retour, en direct sur son antenne. La chaine de la TNT gratuite complète ainsi son offre de handball national, déjà riche des Coupes de France nationales masculine et féminine.

Pour que la situation d’urgence à laquelle la LFH s’est trouvée confrontée ne se reproduise pas dans d’autres disciplines féminines et pour que le sport féminin en général soit mieux accompagné dans sa médiatisation, la Ministre des Sports a annoncé la création d’un fonds de soutien audiovisuel dédié qui sera hébergé au sein de l’Agence nationale du Sport et dont les modalités de fonctionnement seront discutées lors du prochain Conseil d’Administration.

 

La Rédaction
17.09.2019