Faustine Noel et Lucas Mazur en argent sur l'épreuve de para badminton des Jeux paralympiques de Tokyo
Dans l'actu

Paralympiques – Badminton : Faustine Noël et Lucas Mazur en argent

Mia Zanchetta
05.09.2021

En finale du double mixte catégorie SL3-SU5 de para badminton, la paire Faustine Noël-Lucas Mazur a offert une 54ème et dernière médaille au clan tricolore lors de ces Jeux paralympiques de Tokyo. Elle est en argent, après l’or décroché en simple par Lucas Mazur quelques minutes plus tôt.

« C’est beaucoup de fierté car ça a été un gros travail avec Loris [Dufay, son entraîneur]. Aujourd’hui ils étaient les plus forts, mais si on continue nos efforts dans nos entraînements, ça peut basculer. » Pas vraiment de regrets pour Faustine Noël à l’issue de la finale du double mixte de para badminton, qui sonnait aussi la fin des Jeux paralympiques de Tokyo. Opposés à la paire indonésienne Susanto Hary et Oktila Leani Ratri numéro 1 mondiale, les tricolores se sont bien battus, mais ont dû s’incliner en deux manches. Faustine Noël et Lucas Mazur ont fait quasiment jeu égal avec leurs adversaires lors de la première manche, perdue 23-21, mais il est elle n’ont rien pu faire dans la seconde (21-17).

Une affaire de famille

Atteinte depuis la naissance d’un trouble neuromoteur léger qui l’empêche de bouger correctement sa jambe droite, Faustine Noël découvre le badminton à l’âge de 10 ans, avec son papa, d’abord chez les valides. Elle découvre le haut niveau en para badminton plus tard, en 2015. Double championne et vice-championne du monde, elle participait, à 27 ans, à ses premiers Jeux paralympiques. En plus du double mixte, l’étudiante en kiné à Rennes était engagée en simple et en double dame (4ème place associée à Lénaïg Morin).

Pour la première apparition du badminton aux Jeux paralympiques, le clan français a fait bonne impression avec deux médailles : l’or pour Lucas Mazur en catégorie SL4 et l’argent en double mixte pour conclure la compétition.

Mia Zanchetta
05.09.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.