Dans l'actu

Ophélie Armanet, championne du monde de sport-boules en tir progressif

Paul Lesaulnier
03.08.2022

Ophélie Armanet est devenue championne du monde de sport-boules dans la discipline du tir progressif le mercredi 13 juillet à Birmingham aux USA lors des Jeux mondiaux. À 21 ans, la Française remporte son premier titre mondial après avoir été sacrée championne de France dans cette même discipline cette année. Ophélie Armanet a dominé la croate Ria Vojković sur le score de 34 à 29.

Ophélie Armanet n’a pas tremblé durant cette finale de sport-boule. Après avoir pris une avance confortable de cinq tirs, la Française n’avait plus qu’à gérer son avance. La Croate, coupable de trop de fautes directes, ne pouvait pas sortir vainqueure, et surtout en raison du niveau proposé par Ophélie Armanet. En fin de rencontre, elle a commis de petites erreurs, qui lui ont coûté quelques points, sans vraiment l’inquiéter. En gérant son effort et son calme, la Française de 21 ans est allée glaner son premier titre mondial avec panache.

 

Le sport-boules c’est quoi ?

Discipline très peu connue du grand public, le sport-boules s’apparente à de la pétanque. Mais figurez-vous que c’est bien plus compliqué que cela. En effet, le sport-boules ou la boule lyonnaise existe depuis le 18ème siècle. Elle n’a connu qu’une réelle ascension dans le monde du sport qu’en 1850. Le sport-boules englobe plusieurs disciplines distinctes comme le tir en relais, le tir de précision, le combiné ou encore le tir progressif. Le tir progressif est une discipline qui se joue pendant cinq minutes, au cours desquelles les joueurs ou joueuses doivent toucher différentes cibles situées dans des alvéoles.

 

À chaque fois que les joueur·euse·s marquent un point, ils ou elles peuvent accéder à l’alvéole supérieure. Et il y en a six. La première se situe à 13 mètres et la dernière à 17 mètres. Si le tireur ou la tireuse touche la sixième, il ou elle redescend à la cinquième, puis la quatrième, etc. Il y a deux terrains de 22/23 mètres de long. Les joueur·euse·s font des allers-retours sur ces terrains et tirent alternativement sur chaque alvéole. Un sport peu connu, à redécouvrir en famille ou avec vos ami·e·s, mêlant adresse et endurance.

Crédit photo : Fédération française de sport-boules

⏩ À lire aussi : Tour de France Femmes avec Zwift : Une audience encourageante pour une nouvelle formule

Paul Lesaulnier
03.08.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.