Dans l'actu

Mondial IHF 2019 : Le sommet du corcovado était trop haut pour les tricolores

Daphne Lemercier
01.12.2019

C’est le visage fermé que les françaises honorent leurs supporters. Les bleues qui avaient trois longueurs d’avance à la mi-temps, n’ont pas réussi à conclure et concèdent un match nul (19-19).

C’est une grosse désillusion pour l’équipe de France qui n’est pas parvenue à se défaire des brésiliennes. À moins de 24h de leur premier match, elles maîtrisent pourtant les débats en première mi-temps (7-10). Mais cette légère avance ne se révèle pas suffisante au retour des vestiaires. Les démons de la veille ressurgissent inopinément. Les bleues sont en manque d’inspiration offensivement. Elles s’en remettent à une Amandine Leynaud des grands jours pour flatter leur défense. Tandis qu’Alexandra Lacrabère dégaine à la 59e pour sauver la mise aux tricolores. Mais c’était sans compter sur la brésilienne Eduarda Amorim qui remet définitivement les compteurs à égalité : 19-19.

Les françaises sont désormais condamnées à l’exploit dans ce Mondial 2019. Pour espérer une issue heureuse, un déclic est inéluctable. Elles doivent retrouver leur identité : des filles orgueilleuses et solidaires. La réaction est attendue dès mardi à 11h (heure française) contre l’Australie.

Le débriefing de Camille Ayglon-Saurina

« Le dimanche n’a pas été plus facile que le samedi. Beaucoup de déception après ce match nul. On s’est battues, on a tout donné mais ça n’a pas suffit face à une équipe du Brésil décomplexée. Nous n’avons pas su mettre les ingrédients en attaque, même si en défense c’était mieux. Heureusement, Amandine Leynaud nous fait encore une partie énorme. Dans le combat, on y était davantage défensivement mais il y a encore du boulot. On a été encore bien trop approximatives en attaque. Maintenant, le chemin est très très très étroit vers un beau résultat dans ce mondial. On a un jour pour se remettre au boulot et récupérer. J’espère que le match contre l’Australie sera une victoire qui servira de déclic pour nous projeter vers les deux dernières rencontres. Elles seront capitales pour déjà se qualifier pour le 2ème tour, avec le plus de points possibles pour espérer encore bien figurer dans ce mondial. »

 

Daphne Lemercier
01.12.2019