Les filles du Volley club Nimois lors de la deuxième journée du Trophée femina Istres
Dans l'actu

Les clubs sportifs féminins nîmois dénoncent la privation des aides financières de Nîmes Métropole

Audrey Leroux
05.05.2022

Dans une lettre ouverte, les clubs de Bouillargues handball Nîmes Métropole, Football féminin Nîmes Métropole Gard, Volley club Nîmois et Nîmes basket dénoncent la décision de Nîmes Métropole de supprimer leurs aides financières en 2022.

Fin des subventions. Les clubs féminins de handball, football, volley et basket de Nîmes ont signé une lettre ouverte exposant la décision de Nîmes Métropole de « supprimer toute aide financière apportée par la collectivité ». Ils alertent sur leur pérennité financière. « Cette décision, si elle et confirmée, va mettre en difficulté ces clubs qui œuvrent au quotidien pour la pratique sportive féminine ». Ces clubs réunissent plus de 1 200 licenciées et participent « au rayonnement de notre agglomération au niveau national », indique encore la lettre.

 

Les équipes fanions de ces clubs évoluent toutes en championnats semi-professionnels ou nationaux. Les présidents des quatre clubs, Araiz Jesus, Maestrini Sylvain, Taves Christian et Niel Maurice, expliquent qu’en 2021, ces aides ont déjà été réduites de moitié pour l’ensemble des clubs féminins.

Lettre ouverte des clubs sportifs nîmois dénonçant la suppression des aides financières de Nîmes Métropole

 

Les clubs de Nîmes dans l’incompréhension

Cependant, les clubs sportifs masculins bénéficieraient toujours des aides. L’incompréhension est encore plus forte. « Les clubs sportifs masculins de Nîmes continuent à percevoir les aides financières […] pour un montant total de 390 000€ », précisent les signataires. Les raisons de la suppression des aides ne seraient pas clairement expliquées. « Il est fait état d’une impossibilité juridique. Laquelle ? », se questionnent les dirigeants. Ensuite, les clubs soulèvent une autre interrogation.

 

« Cette décision a-t-elle été prise parce que nous sommes des clubs féminins ? Si tel est le cas cette discrimination est en contradiction avec les volontés des institutions publiques actuelles de promouvoir l’égalité homme-femme ». Les clubs ont également partagé la lettre ouverte sur leurs réseaux sociaux. Les clubs de  handball, de football, volley-ball et basket-ball demandent à la métropole de Nîmes de revoir cette décision.

⏩ À lire aussi : Amina Tounkara crée Hand’Joy pour l’inclusion sociale par le sport

Crédit photo : Nîmes Volley Ball

Audrey Leroux
05.05.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.