Raven Saunders s'est faite remarquer sur le podium des Jeux Olympiques
Dans l'actu

JO – Athlétisme : Raven Saunders ne reste pas bras croisés contre l’oppression

Xavier Regnier
02.08.2021

Médaillée d’argent au lancer de poids, Raven Saunders s’est signalée sur le podium en croisant les bras au-dessus de sa tête. Un message de soutien aux personnes oppressées qui provoque la colère du CIO.

C’est un risque bien connu. Quand on entrouvre la porte, il y a toujours quelqu’un pour s’engouffrer dans l’ouverture avec fracas. Après une année sportive marquée par les revendications (mouvement Black Lives Matters, soutien à la communauté LGBT lors de l’Euro 2021, etc.), le CIO avait décidé d’autoriser les athlètes à exprimer leurs opinions politiques dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Une hérésie déjà pour les défenseurs de l’apolitisme olympique et des valeurs coubertiennes. Un garde-fou restait de mise pour sauvegarder la tradition : pas de manifestation sur les podiums.

Raven Saunders, médaillée d’argent au lancer de poids, s’est affranchie du protocole. Déjà remarquée pendant le concours pour son masque de Joker, l’Étasunienne a croisé les bras au-dessus de sa tête sur le podium. Le CIO a annoncé prendre le dossier en main, et pourrait sévir. En 1968, pour leur poing levé pendant les hymnes, Tommie Smith et John Carlos avaient vu leurs médailles leur être retirées. Mais Avery Brundage, le président de l’époque, était bien plus fermé aux questions de revendications raciales. Américain aux positions très conservatrices, il en avait alors fait une affaire personnelle.

« Continuer à combattre, à pousser et à trouver de la valeur dans qui vous êtes »

Dans le cas de Raven Saunders, il y avait de quoi s’attendre à un geste de désobéissance. Très engagée dans la défense des droits LGBT, elle avait donné la couleur en conférence de presse avant le podium. « Mon message est de continuer à combattre, à pousser et à trouver de la valeur dans qui vous êtes, dans tout ce que vous faites. C’est important pour moi de ramener cette médaille d’argent, car je représente tant de gens différents. Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui me regardent, qui m’envoient des messages et qui ont prié pour moi. »

Sa voix a ensuite rejoint celle de Simone Biles, en déclarant : « Bravo à tous mes frères et sœurs noirs. Bravo à toute ma communauté LGBTQ. Bravo à tous ceux qui s’occupent de leur santé mentale. » La gymnaste avait déclaré forfait pour le concours général, la finale du saut, des barres asymétriques et du sol en raison de tourments psychologiques. Raven Sanders avait déjà mis ce sujet en lumière avant les Jeux olympiques. L’an dernier, elle avait révélé avoir souffert d’une profonde dépression et de pensées suicidaires. Qu’elle garde ou non sa médaille, la lanceuse a peut-être remporté sa victoire la plus importante, dans sa tête.

Crédit photo : Capture d’écran Les Sportives

Xavier Regnier
02.08.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.