Les Jeux Olympiques s'arrêtent déjà pour Vanina Paoletti
Dans l'actu

Jeux olympiques : le résumé de la nuit du 2 août

Xavier Regnier
02.08.2021

Belle nuit pour le sport collectif français. Les handballeuses et les basketteuses se sont qualifiées pour les quarts de finale. Le binôme français en canoë biplace et Gemina Joseph continuent aussi leurs Jeux Olympiques. Grosse déception en revanche pour Koumba Larroque.

 

Athlétisme : Gemina Joseph en demi-finale sans se faire peur

L’objectif est rempli. Pour sa découverte des Jeux Olympiques à 19 ans, Gemina Joseph devait se qualifier en demi-finale du 200m et prendre de l’expérience en vue de Paris 2024. Troisième de sa série derrière la Suissesse Mujinga Kambundji et l’Américaine Anavia Battle, la Guyanaise n’a même pas eu besoin d’attendre pour savoir si elle était qualifiée au temps. Pour la vice-championne d’Europe 2019, les choses vont rapidement se corser. Trois des quatres premières de la finale du 100m se sont aussi qualifiées : les Jamaïcaines Elaine Thompson-Herah et Shelly-Ann Fraser-Pryce, médaillées d’or et d’argent, et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, en quête d’une médaille après avoir affiché sa déception de terminer au pied du podium.

La nuit a été marquée par le geste de Raven Saunders. Médaillée d’argent au lancer de poids, l’Américaine a croisé les poignets au-dessus de sa tête lors de la cérémonie de remise des médailles. Un message de soutien pour les personnes oppressées, pour l’athlète engagée dans la défense des droits LGBT. « Mon message est de continuer à combattre, à pousser et à trouver de la valeur dans qui vous êtes, dans tout ce que vous faites », a-t-elle expliqué avant la cérémonie. « C’est important pour moi de ramener cette médaille d’argent, car je représente tant de gens différents. » Le CIO a annoncé qu’il allait étudier ce geste sur le podium, cinquante-trois ans après celui de Tommie Smith et John Carlos aux Jeux Olympiques de Mexico.

Basketball : La France perd mais se qualifie pour les quarts

Pendant tout le match, les Françaises ont regardé les Américaines les yeux dans les yeux, et le score final (93-82) est loin d’être infamant. Les Bleues ont même remporté le premier quart-temps et mené 72-71 à la 32e minute, rêvant un instant d’une improbable victoire. Mais bien que moins dominants cette année, les Etats-Unis ne restent pas sur six titres olympiques consécutifs pour rien. Breanna Stewart s’est notamment imposée dans la raquette, avec un beau bilan final (17 points, 7 rebonds, 7 passes). Malgré cette défaite, la France reste devant le Canada au point average et sera au rendez-vous des quarts de finale. Surtout, le contenu est très rassurant. Sandrine Gruda en tête, six joueuses ont terminé à plus de dix points marqués. Avec ce niveau de jeu collectif, les Bleues peuvent aller chercher une médaille.

Canoë-Kayak : Léa Jamelot et Vanina Paoletti éliminées en quart de finale, Guyot et Hostens continuent leur course

Début de la course en ligne de kayak dans ces Jeux Olympiques. Léa Jamelot et Vanina Paoletti étaient toutes deux engagées en kayak monoplace (K1) 200m. Jamelot termine sixième sur les sept concurrentes de sa série. Pour sa part, Vanina Paoletti se classe troisième de sa course manquant la qualification directe de 0”646. Mais rien n’était perdu. Les deux Françaises pouvaient encore se qualifier pour les demies en terminant premières ou deuxièmes de leur série en quart de finale. Les deux kayakistes finissent quatrièmes. C’est donc terminé pour Jamelot et Paoletti en K1.

En revanche, ça passe pour le duo Sarah Guyot et Manon Hostens en kayak biplace 500m. Les Françaises ont mené le trio de tête de leur série pendant une bonne partie de la course. Dans un mouchoir de poche, les Polonaises ont finalement glissé le nez de leur embarcation devant celle des Françaises sur la ligne. Les Tricolores, deuxièmes, sont directement qualifiées pour la demi-finale.

Handball : Les Jeux Olympiques continuent pour les Bleues

Au pied du mur, obligées de gagner pour ne pas se faire de nœuds au cerveau avec les autres résultats, les Bleues ont validé leur ticket en dominant le Brésil (29-22). Après un début de match accroché, le break est fait à la 13e minute grâce à un but d’Estelle Nze Minko. A la pause, les joueuses d’Olivier Krumbholz rentrent aux vestiaires avec six longueurs d’avance. Brillante, la gardienne Cléopâtre Darleux a réalisé neuf arrêts sur 20 tirs en seconde période. Elle sauve ses coéquipières, à court de solutions face à des Brésiliennes redoublant d’agressivité. Solides en défense, les Bleues gèrent efficacement leur fin de match. Lassource et Pineau terminent avec quatre buts chacune.

« Il a fallu patienter jusqu’au dernier match de poule pour se qualifier donc on savoure. On savait que notre destin se jouait sur ce match-là, on a tout donné pour n’avoir aucun regret à la fin, et on a enfin retrouvé le vrai jeu de l’équipe de France. Ça fait vraiment plaisir de pouvoir se qualifier », déclarait Coralie Lassource, capitaine de l’équipe de France, au coup de sifflet final.

Lutte : Koumba Larroque battue et en attente d’un repêchage

Mauvaise surprise pour Koumba Larroque. La Française qui visait l’or en -68kg a été vaincue en huitième de finale par la Mongole Battsetseg Soronzonbold par tombé. Alors qu’elle menait 3-0, la championne d’Europe se fait surprendre. Soronzonbold la renverse sur les épaules à dix-neuf secondes de la fin du combat. Résultat 4-0. La lutteuse tricolore est éliminée. Elle pourrait être repêchée si la Mongole bat la Nigériane Blessing Oborududu en demi-finale. En cas de repêchage, elle disputera un combat pour la médaille de bronze.

Tennis de Table : L’équipe de France sortie d’entrée par Singapour

Dès leur entrée dans le tournoi par équipe, les Françaises Jia Nan Yuan, Stéphanie Loeuillette et Prithika Pavade ont été sorties par Singapour. En double, la paire Jia Nan Yuan et Stéphanie Loeuillette a été dominée par la paire singapourienne (Ye Lun – Mengyu Yu). En 24 minutes, le match était plié. Étouffées par leurs adversaires dans les deux premières manches, le duo Yuan-Loeuillette offre un peu plus de résistance dans le troisième set. Défaite 11-6, 11-5, 13-11.  Il ne restait plus que les matchs en simple pour remonter la barre. Tout reposait donc sur les épaules de Prithika Pavade et de Jia Nan Yuan.

Dans la première rencontre, Prithika Pavade était parfaitement rentrée dans son match. Mais après avoir mené deux sets à zéro, elle subit le retour de Tianwei Feng qui s’impose au cinquième set. Pas de cadeau d’anniversaire pour la benjamine de la délégation française qui fête ses 17 ans ce lundi. Dans la seconde rencontre de simple, Yuan s’incline en quatre manches face à Yu Mengyu. Lors d’un match très accroché, la Française se retrouve sans solution pour contrer la Singapourienne (11-8, 7-11, 11-5, 11-8). Les Bleues sont éliminées dès les huitièmes de finale. Une déception pour la demi-finaliste du tournoi de double mixte.

Article co-écrit avec Alaïs Diebold

Crédit photo : Fédération française de canöe-kayak

Xavier Regnier
02.08.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.