Nantenin Keita en route vers un podium aux Jeux paralympiques.
Dans l'actu

Jeux paralympiques : le résumé du 2 septembre

Xavier Regnier
02.09.2021

La fin des Jeux paralympiques approche, mais les Françaises sont insatiables. Marie Patouillet a pris une nouvelle médaille de bronze. Nélia Barbosa et Nantenin Keita, qualifiées en finale, peuvent viser un podium. D’autres tricolores ont fait bonne figure.

Athlétisme : Mandy François-Elie au pied du podium, Nantenin Keita en finale

Sixième temps des séries, Mandy François-Elie s’est mieux classée en finale du 100m T37 malgré un chrono équivalent. C’est hélas trop juste pour monter sur le podium des Jeux paralympiques. Les trois athlètes devant se sont disputées la victoire, Xiaoyan Wen franchissant la ligne en première au prix d’un record du monde en 13”00. Et un petit centième sépare l’Étasunienne Jaleen Roberts, médaille d’argent en 13”16, de l’autre Chinoise Fenfen Jiang. Avec son 13”51, la Française est un cran derrière et termine 4e.

Dans sa série du 400m, Nantenin Keita s’est imposée tranquillement en 57”40 malgré une piste détrempée. Elle se qualifie donc directement pour la finale. « Je suis contente car le contrat est rempli, mais je pense que je vais me faire gronder pour la manière dont j’ai couru techniquement mon 400m. L’objectif est de monter sur le podium », indique-t-elle.

Badminton : La journée contrastée de Faustine Noël

Moins attendue sur le simple qu’en double, Faustine Noël a perdu son premier match de groupe. Elle n’a pas résisté à l’Indonésienne Khalimatus Sadiyah, défaite en deux manches (21-18, 21-13). Heureusement, la Rennaise a rebondi dès le match suivant en retrouvant son compère du double mixte, Lucas Mazur. Ensemble, ils ont sèchement battu la Thaïlande (21-18, 21-18) et se qualifient pour la demi-finale samedi. Avant ça, Faustine fera aussi ses débuts en double femmes demain.

Boccia : Défaite française contre la Thaïlande

Sonia Heckel avait pourtant inscrit le premier point du match. Mais les Thaïlandais·e·s ont renversé les Bleu·e·ss pour s’imposer 4-2 dans ce premier match de poules. Tout s’est joué dans la dernière manche, où la Thaïlande a inscrit les deux points de la victoire. Demain, la paire française aura fort à faire avec trois matchs au programme. Ils débuteront contre la Grèce, qui a remporté ses deux matchs du jour.

Canoë-kayak : Nélia Barbosa file directement en finale

Pour sa première paralympiade, Nélia Barbosa est en passe de réussir son pari. La jeune athlète, qui s’entraînait encore avec les valides en 2018, s’est qualifiée directement pour la finale du kayak 200m KL3. Première de son groupe de qualification, elle signe le deuxième meilleur temps des éliminatoires en 52”234. La vice-championne d’Europe évite ainsi un passage stressant par la demi-finale samedi. En se rapprochant un peu de la Britannique Laura Sugar, qui a signé la meilleure performance paralympique en 50”347, le rêve d’une médaille devrait se concrétiser.

Cyclisme : Marie Patouillet en bronze sous la pluie, Katell Alençon ne termine pas

Après celle de la poursuite sur piste, Marie Patouillet s’est adjugée une nouvelle médaille de bronze aux Jeux paralympiques, cette fois-ci sur route. Sous une pluie battante, la médecin généraliste s’est accrochée pour rester au contact des meilleures. « J’ai une formation militaire et ces conditions, je les connais. La pluie, le froid, ce n’est pas quelque chose qui me fait peur. Au contraire, ça m’a mise en confiance mentalement. C’était un temps pour moi », affirme-t-elle. Un peu décrochée dans la dernière bosse, elle a su laisser l’Allemande Brachtendorf derrière elle pour monter sur le podium.

Les conditions météo n’ont en revanche pas souri à l’autre Française, Katell Alençon, qui a abandonné.

Natation : Trois Françaises en finale des Jeux paralympiques, pas de médaille

La matinée augurait de bons résultats, avec trois qualifiées en finale sur trois engagées. Sur le 100m dos S10, Anaelle Roulet terminait même deuxième de sa série en 1’10”70. Prometteur. Quelques instants plus tard, Émeline Pierre la rejoignait de justesse en finale, 8e temps des séries en 1’13”98, deux centièmes devant la première éliminée. De son côté, Claire Supiot brisait enfin sa malédiction des séries grâce à la disqualification de la Chinoise Jialing Xu.

Mais impossible de faire illusion en finale avec son temps du matin. Plus de cinq secondes derrière la septième place en qualification, elle a logiquement terminé dernière de la finale. La Hongroise Zsofia Konkoly a remporté la médaille d’or en 1’06”55, record paralympique à la clé. Le podium du 100m dos était aussi inaccessible pour Émeline Pierre, huitième en 1’13”52. Anaëlle Roulet échoue à la cinquième place en 1’10”83, à un peu plus d’une seconde de la Néerlandaise Lisa Kruger, médaille de bronze. Dans cette catégorie, c’est encore une Hongroise, Bianka Pap, qui s’est imposée.

Crédit photo : France paralympique

Xavier Regnier
02.09.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.