Première victorieuse pour le parabadminton français aux Jeux paralympiques.
Dans l'actu

Jeux paralympiques : le résumé du 1er septembre

Xavier Regnier
01.09.2021

Bonne journée pour les Françaises aux Jeux paralympiques. Le tennis de table ramène une nouvelle médaille de bronze et le badminton connait une première victorieuse. La qualification en athlétisme de Mandy François-Elie atténue le nouvel échec de Claire Supiot.

Athlétisme : Mandy François-Elie file en finale

En tête sur les 70 premiers mètres de sa série, Mandy François-Elie s’est un peu désunie sur la fin. La Chinoise Fenfen Jiang lui a soufflé la première place, mais la Française se qualifie sans soucis pour la finale du 100m. Avec un très correct 13”48, elle réalise le sixième temps des séries. La Martiniquaise de 31 ans visera demain une troisième médaille aux Jeux paralympiques.

Badminton : Le double mixte entame bien ses Jeux paralympiques

Dix-neuf ans après les valides aux JO, le parabadminton fait son entrée dans le circuit paralympique. Chez les Tricolores, l’attente est grande. Il faut dire que la paire française Lucas Mazur – Faustine Noël, deuxième mondiale, est très attendue à Tokyo. Pour son entrée en lice, elle a su se défaire d’un duo indien coriace. Victoire en trois sets (21-9, 15-21, 21-19) au final dans ce premier match de groupe. Demain, les Bleu·e·s se mesureront à la Thaïlande.

Natation : Nouvel échec pour Claire Supiot

Éliminée dès les séries en 100m et 400m nage libre, Claire Supiot comptait sur le 200m quatre nages pour enfin goûter à une finale aux Jeux paralympiques. Encore raté. Cinquième et dernière de sa série, l’Angevine a bouclé son parcours en 2’55”56. C’est presque quinze secondes de plus que l’Argentine Daniela Gimenez, dernière qualifiée en finale. Déjà titrée sur le 100m nage libre, la Néo-Zélandaise Sophie Pascoe s’est à nouveau imposée.

Tennis de table : Le double féminin en bronze

Les pongistes françaises semblent abonnées au bronze dans ces Jeux paralympiques. Déjà médaillées en individuel, Anne Barnéoud et Thu Kamkasomphou savaient qu’elles remonteraient sur un podium au moment d’affronter la paire chinoise. Arrivées en outsider, elles n’ont pas pu s’exprimer. Une défaite sèche trois sets à zéro dans le double, puis le même score dans le premier simple pour Anne Barnéoud. Thu Kamkasomphou, championne paralympique en 2000 et 2008, n’a donc pas eu l’occasion de disputer le match décisif. C’est tout de même la quatrième médaille paralympique féminine pour le tennis de table français, une première depuis 2004.

Crédit photo : France paralympique

Xavier Regnier
01.09.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.