Lille Hockey club a accueilli l'EuroHockey club trophee women
Dans l'actu

Hockey sur gazon : à l’EuroHockey club trophee women, Lille fait le pari de la jeunesse

Claire Smagghe
05.10.2021

Le Lille hockey club accueillait, ce week-end, l’EuroHockey club trophee women. Pendant 3 jours, 5 équipes européennes se sont affrontées pour le titre continental. Les Lilloises, cinquièmes de la compétition, se projettent vers l’avenir.

Victorieuses du tournoi de rang inférieur en 2019, l’équipe lilloise a été propulsée dans un autre championnat : l’EuroHockey club trophee women. Le bataille s’est ouverte vendredi au stade Henri-Delescaux. Les Nordistes étaient prévenues, le niveau serait relevé face aux Belges, Anglaises et Espagnoles pour l’unique représentant national qui se frottait désormais à la deuxième division européenne. Sport amateur en France, le collectif était confronté à des joueuses souvent sous contrat professionnel. Pas de quoi rougir.

Le club amateur face aux défis européens

Le Lille Hockey club fait figure de proue au niveau national. Finalistes des dix dernières éditions des championnats de France, championnes de France en titre depuis 3 ans, le club du Nord qui est une base arrière de Paris 2024 n’a plus rien à prouver. Sauf au niveau européen. « C’est un niveau très relevé. Dans l’équipe de Gant par exemple, 8 filles sont en équipes nationales. Les joueuses Belges sont souvent sous contrat professionnel. Alors qu’en France, c’est un sport 100% amateur », argumente Anne-Sophie Renaud, Présidente de l’association depuis 5 ans.

Lille hockey club a accueilli l'Eurohockey club trophee women

Fin de la compétition pour les filles du Lille Hockey Club qui terminent cinquième de la compétition. ©Claire Smagghe

D’ailleurs, plusieurs joueuses formées au club ont traversé la frontière pour profiter du statut offert par la Couronne belge. De quoi vider, en partie, les bancs du club français. « Il faut toujours jongler entre la compétition et notre vie perso. Certaines des filles ont dû poser congés pour pouvoir jouer la compétition. Ce sont des contraintes en plus que n’ont pas les autres équipes. Le sport dans les autres pays est beaucoup mieux aménagé que pour nous », complète Laetitia Canon, capitaine de l’équipe. Difficile de rivaliser quand on sait que les joueuses internationales ont continué à s’entrainer pour les JO, la coupe du monde, en tant que joueuses professionnelles. Quant aux Lilloises, elles ne se sont plus frottées à la compétition depuis le début de la pandémie.

S’expérimenter lors de l’EuroHockey

Le premier club de hockey sur gazon français en nombre de membre n’a pas donné son dernier mot. Après plusieurs départs et annonces de fin de carrière, le collectif se reconstruit. Et mise sur la jeunesse ! « C’était des équipes qui évoluent dans des championnats bien plus forts. On voulait emmagasiner le maximum d’expérience avant le prochain rendez-vous européen au printemps prochain. Notre groupe est très jeune, on a des filles à peine majeures », raconte la capitaine. Plus de la moitié du groupe faisait sa première expérience internationale ce week-end. Parmi les jeunes pouces, 3 ont entre 15 et 17 ans et ont intégré le collectif France. « On forme nos propres joueuses et c’est une véritable fierté ! », lance la Présidente qui veut réussir à pérenniser ce nouvel effectif. Pour cette nouvelle saison, l’équipe vise le Top 4 français.

Propos recueillis par Claire Smagghe

Crédit photo : Claire Smagghe

Claire Smagghe
05.10.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.