Dans l'actu

Football : Les femmes sont restées à l’extérieur du stade pour le match Iran – Liban

Constance Vignaud
30.03.2022

Mardi après-midi, pour le dernier match de qualification pour la Coupe du Monde de football 2022, l’Iran recevait le Liban. 12 500 spectateurs et spectatrices devaient remplir à moitié le stade Imam Reza. Alors que seulement la moitié des entrées avait donc été vendue, ces dernières n’ont pas eu le droit de rentrer.

Les 2 000 femmes qui avaient acheté leur place ont été bloquées à l’entrée du stade la ville de Mashhad. Pourtant, en début d’année, elles avaient eu le droit pour la première fois depuis trois ans d’assister à un match de football. Il s’agissait aussi d’un match de qualification pour la Coupe du monde au Qatar. Le gouverneur de la ville, Moshen Davarin, à déclaré à la télévision publique iranienne IRIB que « malheureusement, il n’a pas été possible à un grand nombre de personnes à l’extérieur d’entrer dans le stade ».

[themoneytizer id= »90073-1″]

Il y a trois ans, la FIFA a ordonné à la République islamique de laisser les femmes accéder aux compétitions sans discrimination sous peine de possibles sanctions. Hier, l’incompréhension était totale pour les supportrices, qui n’étaient pas au courant de la mesure du jour les interdisant d’entrer. Elles n’ont donc pas pu voir leur sélection nationale l’emporter 2-0 face au Liban et prendre la première place de leur groupe avec, à la clé, le ticket pour le Qatar.

L’exclusion des femmes des stades en Iran a déjà connu des épisodes dramatiques par le passé. En 2018, une femme avait réussit à rentrer dans l’enceinte d’un stade de football en Iran, déguisée en homme, et s’était immolée de peur d’être interpellée. 

⏩ À lire aussi : Donata Hopfen, première femme à prendre la direction de la Ligue allemande de football

Constance Vignaud
30.03.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.