Dans l'actu

Euro de handball : Les Bleues dominent l’Espagne et poursuivent leur sans-faute

Mejdaline Mhiri
10.12.2020

Après avoir disposé du Monténégro, de la Slovénie et du Danemark au tour préliminaire, les tenantes du titre continuent de séduire. Cette fois, ce sont les Espagnoles qui ont fait les frais de la détermination d’Estelle Nze-Minko et sa bande (victoire 26-25). Même si le dernier quart d’heure de la rencontre a vu les coéquipières de Carmen Martin (9 buts) revenir au tableau d’affichage face aux Françaises. 

Pour ce premier succès du tour principal, les joueuses d’Olivier Krumbholz se sont appuyées durant 45 minutes sur les mêmes ingrédients qui ont fait leur réussite jusque-là. Une défense solide (16-10 à la mi-temps et 21-15 à 44′) qui récupère des ballons et monte les contre-attaques. Des ailières inspirées à l’image de la capitaine Siraba Dembélé (4/5 au tir). Une cheffe d’orchestre décidément remarquable en la personne de Grâce Zaadi (4 buts). Et des arrières percutantes. Kalidatou Niakaté (3 buts) a fait une belle rentrée, la taulière Alexandra Lacrabère (5 buts) a tenu la maison bleue, malgré une difficulté au jet de 7 mètres. Sans oublier la si précieuse Amandine Leynaud (8/28 à 29 %) dans ses buts. 

Toujours devant au score, les Bleues se sont tout de même provoqué quelques frayeurs à quinze minutes du terme de la rencontre. Les joueuses d’Olivier Krumbholz ont encaissé un 5-0 à l’entrée du money time qui a ravivé les espoirs ibériques. Mais les Tricolores sont parvenues à éteindre les flammes et à remporter la victoire.

L’opposition face à la Russie pour prendre la tête du groupe 1 se disputera demain à 18 h 15. Les deux formations ont désormais chacune six points puisque les coéquipières de Iuliia Managarova se sont imposées plus tôt face au Monténégro (23-24). Gageons que la profondeur de banc française permettra aux Bleues de faire la différence face aux redoutables russes. 

 

Copyright : FFHB / Stéphane Pillaud

Mejdaline Mhiri
10.12.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.