Récit

Trek’In Gazelles : top chrono pour les trekkeuses de l’OSCI

Assia Hamdi
08.11.2022

Pour la deuxième édition du Trek’In Gazelles, dans le désert marocain, 12 femmes représenteront l’OSCI à la mi-novembre. Un départ qui vient clôturer une longue route pour la bande de sportives, entre la recherche de partenaires, tels que la marque Z Sport, et une intense préparation physique.

155 équipes participantes, soit 465 femmes… dans quelques jours, des aventurières, de huit nationalités différentes s’élanceront pour la deuxième édition du Trek’In Gazelles. Un raid à la fois sportif et solidaire, où la mission est se déplacer sans outil de navigation électronique et sans carte, au coeur du désert marocain, et de trouver plusieurs balises. Le tout, en parcourant la plus courte distance possible sur six jours, et en récoltant les déchets sur son passage.

Les trekkeuses de l’OSCI, des femmes au profil varié

Sur le trek, cette année, douze femmes -quatre équipes de trois-, représenteront l’OSCI, la fédération des sociétés privées dédiées au développement international des entreprises.C’est en janvier 2022 que ces baroudeuses ont décidé de participer au défi. « On a d’abord monté un dossier de sponsoring, rappelle Christèle Durand, membre de l’équipe. Puis on a sollicité des sponsors, au sein de notre fédération et ailleurs ». Des entrepreneuses sportives, âgées de 30 à 55 ans, et au profil varié. « Certaines d’entre nous font de la montagne, d’autres pratiquent le trail, d’autres de la randonnée… sans oublier une Parisienne qui n’avait jamais fait de sport et s’est mise à courir ces derniers mois. Pour elle, c’est un vrai défi ! »

A lire aussi : Women’s Sports Network : le nouveau réseau streaming 100% sport féminin

Trek'in Gazelles OSCI Des coureuses soutenues par la marque Z Sport

Parmi les partenaires qui accompagneront les trekkeuses sur leur périple, on trouve la marque française Z Sport, qui propose des sous-vêtements techniques et sportifs qui utilisent la technologie médicale. « Je fais pas mal de sport, notamment du ski-alpinisme et de la régate, et un vendeur m’a un jour conseillé leurs produits. Depuis, je les utilise : quand on fait du sport, on ne veut pas être dérangées par son soutien-gorge. Mes coéquipières ne connaissaient pas mais l’idée qu’ils nous sponsorisent leur a plu. » Contactée par les Trekkeuses de l’OSCI, Z Sport a accepté de soutenir la team en leur offrant une brassière de sport pour la durée du trek. « On leur a demandé leurs mensurations, ainsi que le modèle et la couleur qu’elles souhaitaient », détaille Leyla Pekdemir, de Z Sport. On a aimé l’intention de ces 12 femmes, leur forte motivation : ce soutien, c’est une manière de les accompagner pour qu’elles aillent au-delà de leurs limites, et de sensibiliser à l’importance d’avoir un sous-vêtement avec un bon maintien. »

Un raid militaire pour se préparer à l’aventure

Après avoir bouclé le financement du projet, les 12 trekkeuses venues de toute la France se sont retrouvées mi-octobre en Savoie pour un week-end de préparation militaire. Au menu, notamment, de la randonnée en altitude, avec la montée du Col du Chat (638 mètres, NDLR), qui borde le lac du Bourget, une nuit en bivouac avec ouverture de survie et une activité d’orientation sur carte. « Ce week-end a vraiment boosté notre cohésion d’équipe, se réjouit Christèle. Les plus à la traîne ont été aidées par celles qui étaient en tête, et ça a rehaussé leur confiance en elles ! » Avant le grand départ, il ne reste plus qu’à préparer ses pieds, à parfaire son physique, et à vérifier que tout est bien rangé dans les sacs. Et ce sera alors l’heure de s’envoler pour le Maroc. « Chacune de nous est différente et j’aime cette énergie collective… On a hâte d’y être ! »

 

Propos recueillis par Assia Hamdi 

 

A lire aussi : Sorana Cirstea : « Il vaut mieux être belle et top 20 que moche et numéro une mondiale »

Assia Hamdi
08.11.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.