Récit

André Giraud mise sur le collectif

AB
04.12.2020

Dernier sprint final avant l’élection de la nouvelle présidence de la Fédération française d’athlétisme. Dans la liste « Impulsion Athlé 2024 » conduite par André Giraud, 18 femmes sont engagées sur les 37 colistiers. Parmi ce fort collectif, des anciennes sportives de haut niveau, aux parcours de dirigeantes reconnues, souhaitent donner à l’athlétisme un engagement toujours plus durable et responsable.

S’engager dans une liste suscite beaucoup d’interrogations. « Je me lance ou je ne me lance pas, pour quelles raisons ? » Et pourtant, Dominique Carlac’h et Odile Diagana n’ont pas hésité une seconde avant de s’engager sur la liste d’André Giraud, qui se représente à la tête de cette liste de la fédération olympique. Après quatre ans de mandat, marqué par la crise du coronavirus, des affaires de dopage, les résultats contrastés lors des derniers mondiaux à Doha, mais aussi ceux brillants de Londres en 2017 et l’attribution des Jeux olympiques de Paris 2024, André Giraud apparaît comme le grand favori à sa propre succession.

La force du collectif

Alors que la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024 semble une raison commune et indéniable d’engagement sur les listes, c’est au sein d’équipes d’expérience et représentatives des territoires que trois anciennes athlètes ont souhaité rejoindre André Giraud. Pour Odile Diagana, ancienne athlète de haut niveau et membre du comité directeur à la FFA depuis 2008, c’est une continuité mais aussi une vraie opportunité d’innovation. « Le fait que des nouvelles personnes s’impliquent comme Frédérique Quentin (NDLR : ancienne athlète et responsable sport féminin à la FDJ) m’a motivée. Le fait qu’il y ait le confinement et qu’on fasse beaucoup plus de visio m’a prouvé qu’on pouvait également s’engager à distance. De nouvelles méthodes et innovations permettent aujourd’hui de mieux relier les territoires, et cela fait partie des axes de cette campagne. »

« Les colistiers avec André Giraud, ce sont eux qui ont fait l’histoire de la fédération » – Dominique Carlac’h

Une volonté partagée par Dominique Carlac’h : « La liste constituée par cette candidature est composée de personnes qui ont une connaissance historique de la fédération. Certain·e·s ont fait l’histoire de la fédération, connaissent leur affaire et savent dans quelle direction il faut aller. Il y a une vraie mixité au sein de cette équipe associant expertise et nouveauté. Pour moi, c’est une liste bien représentative de tous les territoires. On a besoin de cette territorialité et de cet ancrage local. Il y a aussi une représentation de toutes les spécialités de l’athlétisme et tous les clubs, des grands comme des petits. J’ai rejoint cette liste pour construire un rêve commun qui nous mènera vers Paris 2024. »

C’est en effet une équipe mixte composée de 18 femmes sur 37 colistiers qui sont engagé·e·s pour « Impulsion Athlé 2024 » conduite par André Giraud. Ces femmes engagées représentent 11 territoires différents, de la métropole jusqu’en Polynésie française.

Vers une fédération ouverte sur tous les territoires

Le programme « Impulsion Athlé 2024 » se décline autour de 3 axes et 24 propositions auxquelles sont associées des actions concrètes, dont celle de la projection d’une fédération responsable et engagée. « Au-delà d’une pratique sportive, l’athlétisme est une école de la vie. Il joue un rôle éducatif, social et transmet des valeurs », décrit le programme. « La fédération se doit ainsi d’être exemplaire et promotrice d’une pratique éthique, égalitaire et responsable socialement et écologiquement, en poursuivant, renforçant et amplifiant les actions déjà menées. Des valeurs qui seront portées sur l’ensemble du territoire national mais également au-delà de nos frontières, auprès des instances internationales. » La vision pour la fédération et pour l’avenir de l’athlétisme portée par cette candidature repose également sur la poursuite du développement d’une fédération toujours plus attractive, accueillante et performante, qui s’ouvre à tous les publics et sur tous les territoires.

L’élection à la présidence de la Fédération française d’athlétisme c’est demain 5 décembre 2020 lors d’une assemblée générale.

Propos recueillis par Aurélie Bresson

AB
04.12.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.