A São Paulo, une association utilise le sport pour permettre à des filles de favelas de s’accorder le droit de rêver HorizonSport2020
Dossier

A São Paulo, une association utilise le sport pour permettre à des filles de favelas de s’accorder le droit de rêver

AB
04.04.2020

Deuxième pays et seconde association visitée par nos 2 reporters, Antoine et Thomas d’Horizon Sport, qui sont partis à São Paulo au Brésil pour découvrir le projet « Novos Sonhos », nouveaux rêves en français. A travers la pratique de jiu-jitsu, du ballet, du skate ou encore du football, cette association lutte depuis 10 ans pour venir en aide aux enfants défavorisés des favelas et notamment celle de Cracolândia.

 

Créé en 2010, le projet Novos Sonhos se situe à 500m de Cracolândia, un quartier ou se regroupent des centaines de personnes pour consommer du crack. La consommation de drogue dans la rue n’étant pas illégale au Brésil, ce quartier existe depuis plusieurs années et beaucoup d’enfants sont souvent impliqués, malgré eux, dans le trafic de drogue.

Le projet a donc vu le jour il y a 10 ans avec la volonté de mettre fin à ce quartier de Cracolândia en créant un lieu qui pourrait recueillir les enfants pendant la journée et, surtout, leur permettre de rêver. En effet, tout le travail de Novos Sonhos depuis tant d’années consiste à convaincre des enfants, souvent délaissés et sans familles stables, qu’ils peuvent rêver d’un meilleur futur et qu’il existe d’autres possibilités ailleurs. Pratique de nombreux sports, renforcement scolaire, 3 repas par jour offerts, suivi psychologique… l’association met à disposition des enfants un ensemble d’outils qui ont profondément changé la vie de centaines d’entre euxdepuis 10 ans.

 

A São Paulo, une association utilise le sport pour permettre à des filles de favelas de s’accorder le droit de rêver HorizonSport2020La pratique du Jiu-jitsu et du ballet comme moteur de développement personnel

Parmi les activités physiques proposées au sein de Novos Sonhos, les 2 principales sont le jiu-jitsu et le ballet. Chaque enfant peut participer au cours qu’il désire et ainsi filles et garçons se mélangent tous ensemble dans les différentes sessions de la journée.

La pratique du ballet qui était la première activité mise en place dans l’association est notamment utilisée comme une thérapie pour de nombreuses filles venant de favelas ou de Cracolândia. En effet, les attouchements sexuels sont malheureusement très fréquents chez les filles venant des favelas de Sao Paulo et parfois très jeunes. Ainsi, le ballet leur permet selon Joana Machado, directrice de Novos Sonhos et professeur de ballet de « lever la tête, bomber le torse et de se sentir jolie. Elles apprennent à ne plus avoir honte de leur corps, elle se sentent aimées dans l’association et c’est la chose la plus importante que nous pouvons leur apporter, de l’amour »

Le meilleur combattant de Jiu-Jitsu est celui qui n’abandonne jamais, quelles que soient les épreuves qu’il a à surmonter.

Le Jiu-Jitsu aussi est un moyen de véhiculer certains messages que les enfants peuvent utiliser dans leurs vies de tous les jours. Pour le professeur, le meilleur combattant de Jiu-Jitsu est celui qui n’abandonne jamais, quelles que soient les épreuves qu’il a à surmonter. Ce message est également, toujours selon Lael (Président de Novos Sonhos), l’un des plus importants à transmettre aux jeunes qui ont de nombreux défis à surmonter pour s’en sortir.

Du côté du Jiu-Jitsu, nous avons aussi été marqués par une sportive nommée Yasmin. Parmi les premières élèves de Novos Sonhos lors de sa création, Yasmin a débuté avec le ballet avant de se tourner vers le Jiu-jitsu. Après des années d’entrainement, elle est devenue ceinture violette de son sport et désire plus tard devenir coach de jiu-jitsu pour « rendre à sa communauté tout ce qu’elle a appris chez Novos Sonhos ». Grâce à la pratique de ce sport de combat qui a pour philosophie de ne jamais abandonner, elle est également devenue la première personne de sa famille à aller à l’université.

Découvrez son parcours dans la vidéo que nous avons réalisée sur le programme Cross Jiu-Jitsu, projet créé il y a 8 ans au sein de Novos Sonhos pour aider des enfants qui souhaiteraient devenir professeur de Jiu-Jitsu :

 

 

 

Un suivi scolaire essentiel

Une des problématiques principales au Brésil réside dans le manque de suivi scolaire des écoles publiques. Il est très fréquent que les enfants allant à l’école arrivent à l’âge de 14 ans sans savoir ni lire ni écrire. En effet, le gouvernement brésilien ne s’intéressant qu’aux chiffres du nombre de personnes allant à l’école, la qualité de l’enseignement peut souvent s’avérer très médiocre. Les connaissances des enfants ne sont pas toujours évaluées de la bonne façon et ainsi ceux-ci passent les différentes classes sans jamais acquérir les bases nécessaires pour leur assurer un avenir professionnel.

C’est la raison pour laquelle l’association met également en place des cours de renforcement scolaire pour apprendre à lire et à écrire aux élèves. Les enfants n’ont pas de soutien scolaire à la maison non plus et l’association assure un suivi individuel de chaque élève pour comprendre ses difficultés.

 

Et maintenant, place au confinement…

 Après 1 mois passé dans l’association, voici la vidéo que nous avons réalisée pour l’association Novos Sonhos que nous ne serons pas près d’oublier

 

 

Pour la suite de notre tour du monde à la rencontre d’associations utilisant le sport comme outil d’éducation, nous devionsnous rendre au Ghana pour visiter l’association SurfGhana qui utilise le skate pour inciter les filles ghanéennes à prendre des risques, dans une société qui ne le tolère pas toujours.

Malheureusement, Coronavirus oblige, nous ne pourrons pas nous rendre au Ghana qui a fermé ses frontières. Vue la situation sanitaire mondiale actuelle, nous sommes donc rentrés en France pour respecter le confinement. Quand cela sera possible, nous espérons désormais pouvoir repartir vers d’autres horizons pour continuer à mettre en lumière et donner une voix à des projets qui luttent chaque jour pour améliorer le futur de nouvelles générations grâce au sport.

En attendant, nous souhaitons remercier Les Sportives pour son soutien.

Prenez soin de vous et de vos proches.

A très vite !

Thomas et Antoine. 

_______________________________________________

Chaque mois une vidéo devait être réalisée par leur soin : la première était sur fondation colombienne Amigos Del Mar. Malheureusement leurs aventures s’arrêtent ici en raison des conditions sanitaires touchant le monde entier le COVID19

Pour en savoir plus @horizonsportfrance sur Instagram ou @HorizonSportEducationParLeSport sur Facebook 

AB
04.04.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.