Dans l'actu

Prix de la Laïcité 2022 décerné à Annie Sugier

La Redaction
16.11.2022

C’était mercredi 9 novembre à la Mairie de Paris, qu’Annie SUGIER, présidente de la Ligue du Droit international des femmes (LDIF) a reçu le Prix national de la laïcité 2022.  

Depuis dix-neuf ans, le Comité Laïcité République organise la remise des prix national et international de la laïcité, pour honorer des femmes et des hommes qui par leurs actions, leurs prises de positions ou leurs écrits contribuent à la défense et à la promotion à la défense et promotion de la laïcité et des principes républicains. Pour cette 16e édition, le jury était présidé par Patrick PELLOUX, célèbre médecin urgentiste de France.

C’est donc parmi 4 lauréats en 2002, parmi Pauline Marois, Etienne Klein et Jean-Michel Ribes, qu’Annie Sugier, présidente de la Ligue du Droit international des femmes est récompensée. 

Récompense au nom du principe universel à travers le sport 

Portrait d’Annie Sugier Copyright : Egal’sport

La LDIF dénonce toutes les formes de discrimination et de persécutions sexistes ainsi que toute agression sexiste à l’encontre des femmes ou des enfants de sexe féminin, sans doute précise la membre du collectif Egal’Sport, dans son discours : « C’est sans doute cette cohérence et cette obstination que le jury a voulu récompenser aujourd’hui à travers moi. Sans doute, aussi, le jury a-t-il voulu récompenser l’un de nos combats sur un sujet qui peut vous surprendre, l’olympisme, et plus généralement le sport. Ce combat rejoint une double actualité : celle de grands évènements à venir : la Coupe du monde de football au Qatar, et les JO de Paris 2024 et celle de la lutte contre l’apartheid sexuel tel qu’il est imposé en Iran. Nous avons été longtemps seules à pointer l’importance de ce sujet, car les pouvoirs publics mais aussi le mouvement associatif ont mis du temps à en comprendre les enjeux. Le sport est le phénomène culturel le plus populaire au monde ! Les JO ou la Coupe du Monde sont regardés par près de la moitié de l’humanité. Et surtout ils sont régis par des règles techniques et des principes éthiques fondamentaux universels. »

 

A lire aussi : De la féminisation à la mixité dans les associations : la Bourgogne-Franche-comté passe à l’action

La Redaction
16.11.2022

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?
Proposez une correction à notre rédaction.