Dans l'actu

Les sportives sont désormais plus nombreuses que les sportifs !

La Redaction
12.02.2020

Les femmes sont désormais plus sportives que les hommes. C’est ce que révèle l’enquête d’Odoxa réalisée pour RTL et Groupama. Trois grands enseignements sont mis en lumière dans l’analyse de cette dernière : la pratique sportive est désormais plus répandue chez les femmes (53%) que chez les hommes (49%), femmes et hommes ont la même perception de l’activité sportive. Enfin, les femmes font face à de plus grands obstacles que les hommes. 

La pratique sportive est désormais plus répandue chez les femmes

La tendance à l’augmentation de la pratique chez les femmes est croissante depuis quelques années. En 2016, 49% des femmes indiquaient pratiquer un sport au moins une fois par mois contre 54% des hommes à l’époque. En 2018, les courbes s’étaient déjà croisées : 52% des femmes faisaient du sport au moins une fois par mois quand ils ne sont plus que 49% chez les hommes.

La tendance se confirme à nouveau en 2020: 53% d’entre elles font du sport au moins une fois par mois quand leurs homologues masculins ne sont qu’à 49%.

Quant à la pratique en elle-même, l’étude déclare le cyclisme, le football et les sports collectifs sont plutôt pratiqués par la gente masculine alors que la natation, le fitness, la danse ou l’équitation sont plutôt pratiqués par les femmes. Certains sports restent particulièrement sexués. Les hommes sont, par exemple, nettement plus nombreux à pratiquer le cyclisme ou le football que les femmes.

Femmes et hommes ont la même perception de l’activité sportive

Pour les Français, femmes comme hommes, il n’y a pas de débat : 93 % d’entre eux considèrent que pratiquer une activité sportive régulière est aussi féminin que masculin. Ils sont 90% à considérer que c’est aussi l’occasion de disposer d’un peu de temps pour soi. Les femmes sont même encore plus nombreuses à le penser (92%) que les hommes (88%). Tous considèrent en revanche que l’activité sportive régulière est parfaitement conciliable avec une vie de famille (85%), sans que l’on ne constate de différence significative selon les sexes. 85% des hommes le pensent et c’est le cas de 84% des femmes.

Les femmes font face à des difficultés plus importantes que les hommes 

Même si la pratique sportive est aujourd’hui aussi répandue chez les hommes comme chez les femmes, la gente féminine fait plus souvent face à des obstacles. 

Surtout, les femmes feraient face à deux obstacles plus importants que les hommes si elles souhaitaient faire plus de sport. Ces deux freins sont liés à des problématiques financières :

  • 64 % d’entre elles affirment en effet qu’elles n’auraient pas suffisamment de budget quand seulement 46 % des hommes le disent
  • Elles sont 45 % à affirmer qu’il n’y aurait pas assez d’infrastructures près de chez elles contre seulement 32 % des hommes

Enfin, près d’une femme sur trois(32%) jugent qu’il n’y aurait pas suffisamment de pratiquantes ou d’équipes féminines à proximité si elles souhaitaient se mettre au sport ou en faire davantage.

Le détail de l’étude >>

Copyright : ODOXA

Crédits photos : Photo by Jeffrey F Lin on Unsplash

La Redaction
12.02.2020