Dans l'actu

L’AS Saint-Étienne promue en D1 Arkema après cinq ans d’absence

Alais Diebold
15.07.2021

Ce mardi 13 juillet, le comité exécutif de la Fédération française de football s’est réuni à Paris pour officialiser la montée de l’AS Saint-Étienne en D1 Arkema. Le club retrouve la première division, cinq ans après l’avoir quittée.

Le sentiment d’injustice régnait chez Les Vertes, privées de montée ces deux dernières saisons. Elles remplacent le Havre, douzième du championnat de D1, relégué en division inférieure. Pour combler la place des Havraises, la FFF s’est basée sur les résultats de la saison 2019-2020. Les Stéphanoises, en tant que meilleures deuxièmes de cette saison, pourront donc évoluer dans l’élite du football français dès le 28 août prochain.

Deux fins de saisons frustrantes

Interrompue par le confinement, la saison 2019-2020 a été vécue comme une injustice pour les joueuses de Jérôme Bonnet. Invaincues depuis 15 rencontres (11 victoires et 4 nuls) au moment de l’arrêt des championnats, les Stéphanoises espéraient accéder à la D1 en récompense de leur parcours. Trois points de retard sur l’équipe du Havre qui comptait un match supplémentaire (la rencontre entre l’ASSE et Yzeure ayant été reportée). C’est ce qui a suffit pour priver les Vertes d’accession en D1. La FFF avait pris la décision de déterminer les montées et descentes en fonction d’un classement calculé au quotient (nombre de points obtenus divisé par le nombre de matchs joués) qui avait profité au Havre. Entre le Havre et Saint-Étienne, l’accession s’est jouée à 0,04 point.

Lors de la saison 2020-2021, seulement six rencontres ont été disputées. Malgré six victoires en 6 matchs, dix-huit buts marqués et aucun encaissé, les Vertes n’avaient pas pu terminer la saison. Interrompu en octobre, le championnat de D2 n’a pas repris au printemps. Cette saison blanche aurait pu être de nouveau source de frustration pour les joueuses, qui espéraient accéder à l’élite dès la saison précédente.

La décision de la FFF de se baser sur les résultats de la saison 2019-2020 satisfait le club stéphanois. Faire remonter le club dans l’élite était un objectif depuis plusieurs années. En trois saisons, les joueuses comptaient 50 victoires en 67 matchs. Pour Jean-Marc Barsotti, président de l’association ASSE, « cette accession est légitime et récompense trois ans d’efforts. Sur le terrain, l’ASSE a montré qu’elle méritait sa place parmi l’élite ». Lucide, il ajoute : « Saint-Étienne se doit d’avoir une équipe féminine au plus haut niveau. Mais cette montée en D1 Arkema n’est pas un aboutissement, car nous avons conscience qu’un difficile challenge nous attend. »

Crédit photo : AS Saint-Étienne

Alais Diebold
15.07.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.