Lecointre et Retornaz en bronze aux Jeux olympiques
Dans l'actu

JO – Voile : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz décrochent la médaille de bronze en 470

Alais Diebold
04.08.2021

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont remporté la médaille de bronze en dériveur 470. La Medal Race a été marquée par une protestation des Françaises contre une manœuvre britannique.

Deuxième au classement général avant la régate finale, le duo tricolore jouait pour une médaille d’argent. Elles devançaient de quatre points les Polonaises (Agnieszka Skrzypulec et Jolanta Ogar), qui sont leurs coéquipières d’entrainement. En revanche, elles étaient à treize points de retard derrière les Britanniques (Hannah Mills et Eilidh McIntyre), presque assurées de devenir championnes olympiques. Les Françaises connaissaient pourtant bien ce plan d’eau d’Enoshima puisqu’en 2019, elles y ont remporté le Test Event. Mais cette fois-ci, elles ont dû se contenter de la troisième place, synonyme de médaille de bronze.

Une fin de course contestée et validée par le jury

Les deux Brestoises passent la première bouée en étant sixième. Les Suissesses virent en tête. Même scénario à la deuxième bouée. Pas de quoi inquiéter les protégées de Gildas Philippe. Leur unique préoccupation de la course était de surveiller et de contrôler les Polonaises. Pour conserver leur médaille d’argent, il ne fallait pas qu’une embarcation s’intercale sur la ligne d’arrivée entre les Polonaises et les Françaises. Mais le duo polonais double les Britanniques à la dernière bouée. Les Françaises perdent leur médaille d’argent. Elles terminent sixième de la medal race et sur la troisième marche du podium.

Déjà assurées de l’or olympique, les Britanniques ont exécuté une manœuvre étonnante au passage de la bouée. Elles ont laissé beaucoup d’espace aux Polonaises qui en ont profité pour leur passer devant et s’emparer de l’argent. Dès leur arrivée, les deux Bretonnes ont déposé une contestation auprès du jury. Elles accusaient les Anglaises d’avoir volontairement laissé passer les Polonaises. Finalement, après un podium retardé, des doutes et des larmes dans les trois équipages, la Fédération internationale de voile a rejeté la protestation du clan français.

Une médaille de bronze au goût amer

À cause du bateau intercalé entre les Polonaises et les Françaises, les Bleues doivent se contenter du bronze. « On a tout donné, ce qu’on a donné ça nous donne le bronze. On en est quand même hyper contentes, même si forcément il y a un peu de déception », expliquait Aloïse Retornaz au micro de France Télévisions.

Cette médaille, certes cruelle, récompense le travail fourni par les deux coéquipières. Déjà, Camille Lecointre était revenue de Rio médaillée de bronze avec Hélène Defrance en 2016. Deux ans et un accouchement plus tard, Lecointre rencontrait Aloïse Retornaz. Cette ingénieure informatique découvrait les Jeux olympiques cette année. Les deux Françaises rapportent la troisième médaille française en voile et la 26e médaille pour la France dans ces Jeux olympiques.

Crédit Photo : FFVoile / Sailing Energy

Alais Diebold
04.08.2021
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.