Dans l'actu

Dix-neuf membres de l’équipe de France d’athlétisme réagissent à l’unisson face aux affaires de dopage

La Rédaction
28.11.2019

Le 24 novembre, après l’annonce du contrôle positif d’Ophélie Claude-Boxberger, ils étaient désormais trois à être impliqués dans des affaires de dopage en 2019. Un enchaînement sans précédent dans l’histoire de l’athlétisme tricolore. Ce mercredi dix-neuf membres de l’équipe de France d’athlétisme réagissent et font entendre leur voix à l’unisson par un communiqué de réponse et de mobilisation face aux affaires de dopage qui secouent leur sport.

L’athlétisme français est au cœur de nombreuses polémiques depuis ces derniers mois. D’abord amoché par les scandales de dopage avec le contrôle de Clémence Calvin, les soupçons sur Morhad Amdouni et le récent contrôle positif à l’EPO d’Ophélie Claude-Boxberger. Puis les mauvais résultats à Doha (2 médailles, 0 titre) avec son lot de problèmes dont l’invitation d’un hypnotiseur au sein de l’équipe de France. Etre un athlète français n’est pas de tout repos ces dernières semaines. Alors, à l’initiative de Yohann Diniz et Renaud Lavillenie, 19 athlètes ont exprimé leur ras-le-bol et appellent au calme dans leur préparation pour les échéances 2020.

Les athlètes français étaient jusque-là restés silencieux. Via un communiqué relayé sur les réseaux sociaux, Renaud Lavillenie, Yohann Diniz, Kevin Mayer, Mélina Robert-Michon, Pascal Martinot-Lagarde, Quentin Bigot, Alexandra Tavernier, Christophe Lemaitre, Mahiedine Mekhissi entre autres, ont souhaité montrer leur « unité ». Sophie Duarte, championne d’Europe de cross en 2013, va plus loin. “Nous ne cautionnons pas tout ce qui se passe mais nous avons besoin de retrouver du calme pour continuer notre préparation”.

Si certains athlètes ne figurent pas dans les noms de ce communiqué, cela ne signifie pas forcément qu’ils ne soutiennent pas cette cause. Certains apportent leur soutien à cette charte à travers leur compte twitter, ou Facebook, mais la plupart restent encore silencieux. Ce communiqué instaure un certains flou, selon certains médias, mais il a le mérite de mettre le doigts sur la situation critique que traverse l’athlétisme français.

La Rédaction
28.11.2019