club en détresse
Dans l'actu

COVID-19 : 74% des clubs français déclarent une perte de licenciés

La Redaction
13.11.2020

Après la lettre ouverte adressée par le Mouvement sportif au Président de la République, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a réalisé une enquête auprès des clubs fédérés afin de mesurer l’impact, notamment financier, de la crise du Covid-19. Un bilan à perte.

Avec les retours de 44 414 clubs des fédérations du CNOSF, cette enquête enregistre un record de participation avec près d’1/3 des clubs fédérés participants. « Elle a mis en lumière des différences notables entre les sports », souligne le communiqué de presse.  Alors que 26% des clubs ayant répondu ne constatent pas une perte significative d’adhérents en 1 an, 74% d’entre eux déclarent en revanche et en moyenne une perte de 26% de licenciés en raison de l’épidémie. 

78 % des clubs confirment avoir enregistré une perte économique sur d’autres secteurs

Au-delà de la perte de cotisations, 78 % des clubs confirment avoir enregistré une perte économique sur d’autres secteurs tels que la baisse de ressources liées au partenariat et au mécénat, la réduction voire la suppression totale de revenus de billetterie ainsi que la diminution de subventions… A ce stade de l’analyse, sur un échantillon représentatif de 36 000 clubs, le déficit de recettes d’un montant de 376 millions d’euros, dont 260 millions de pertes de cotisations et 116 millions de pertes « autres » (subventions, partenariats, billetterie…), est souligné, avant la prise en compte d’autres pertes plus spécifiques.

Grâce à cette enquête, le CNOSF souhaité mettre en lumière les difficultés prévisibles que vont rencontrer clubs et fédérations dans ce contexte de contraintes sanitaires persistantes. « Ces données montrent aussi toute la nécessité d’un soutien supplémentaire rapide dans le cadre des conventions d’objectifs des fédérations et des Projets Sportifs Fédéraux gérés par l’Agence Nationale du Sport », réclame le CNOSF, avec un appel à soutien et à garder espoir quant à une reprise « normale » rapidement. 

La Redaction
13.11.2020
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à notre rédaction.