Dans l'actu

Coupe du Monde 2019 : boycott d’Ada Hegerberg au nom de l’égalité

La Rédaction
09.06.2019

Hier soir le match Norvège contre Nigeria s’est joué sans la Ballon d’Or Ada Hederberg. L’une des meilleures joueuses du monde a décidé de tourner le dos à sa sélection nationale. L’attaquante de l’Olympique lyonnais ne participe donc pas à la Coupe du monde organisée en France du 7 juin au 7 juillet.

Ne plus porter les couleurs de la Norvège, c’est sa décision. Hegerberg l’a prise après le fiasco de l’Euro 2017, où sa sélection avait terminé bonne dernière de son groupe en phase de poules, sans marquer le moindre but.

Depuis elle n‘est pas revenue sur sa décision. Même si cette Coupe du monde a lieu en France, ce pays qu’elle connaît si bien depuis qu’elle a posé ses valises à l’OL en 2014. Et même si la fédération norvégienne a consenti des efforts pour répondre aux revendications de sa star. Un pas considérable a été franchi en 2017 quand le NFF a décidé d’aligner le salaire des footballeuses sur celui des footballeurs. Mais ce geste n’a pas suffi à la convaincre de revenir en sélection. Car l’engagement d’Hegerberg est loin de se résumer à une question d’argent.

« La base de la base, c’est dans les attitudes, le respect pour les filles qui jouent au foot”

Très engagée dans la lutte contre les inégalités entre joueurs et joueuses, la première Ballon d’Or de l’histoire a ses raisons pour ne pas rejoindre une sélection. Ses revendications dépassent de loin celui des revenus. « La base de la base, c’est dans les attitudes, le respect pour les filles qui jouent au foot, a expliqué Hegerberg dans les colonnes du Parisien. Si cette base de respect existe, il y aura plus de moyens, d’installations, d’investissements. Tout est lié. Il y a une évolution et c’est tant mieux. Mais il y a encore beaucoup trop de beaux discours. Certains jours, je suis à bout et je me demande ce qu’il faut faire pour changer les choses. Rien n’avance assez vite.« 

Absente des terrains, sur ce mondial Ada Hegerberg est quand même bien présente mais en tant que consultante pour le groupe TF1. A ce jour, la fermeté d’Ada Hegerberg est intacte, au vu des propos relayés jeudi par Le Monde.

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les supporters qui ont réagit. “Si Messi ou Ronaldo décidaient de ne pas jouer en Coupe du monde, les gens voudraient savoir pourquoi”, a confié sur Twitter la footballeuse américaine Heather O’Reilly, tout comme la joueuse Alex Morgan, “nommée sur la liste des personnalités les plus influentes de 2019 dans le magazine Time”, rappelle CNN.

Un forfait qui force l’admiration mais donne tant de regrets.

 

Photo Copyright : l’OL, le 18 mai 2019 / LISI NIESNER / REUTERS

La Rédaction
09.06.2019