Chroniques des ambassadrices

Bento Lunch box : petits chefs-d’oeuvre comestibles

Elle teste, elle innove, elle se laisse guider par la musique, par le temps qu’il fait… elle s’inspire du japon beaucoup mais pas que.

Fanny Gibert
17.10.2019

Vitelotte, Rutabaga, Boulgour, Topinambour ? Pour toi ça pourrait aussi bien être le nom d’une rivière, d’un mouvement artistique.

Finalement quand tu fais tes courses est ce que tu n’achètes pas un peu toujours les mêmes produits… courgette poivron aubergine courgette poivron aubergine … Et au resto : tu commandes quoi ? … les menus se ressemblent pourtant j’ai toujours beaucoup de mal à choisir. Et je suis souvent déçue d’être si peu dépaysée.  Et si pour une fois on décidait de laisser ce choix entre de bonnes mains ?

Une rencontre pétillante lors de mon voyage. Elle s’appelle Natalie. Elle m’a fait découvrir son monde de saveurs et de couleurs.

Moi ?! je suis terriblement curieuse… Bento… Bento ? C’est japonais ? Le concept m’a tout de suite accroché : une cuisine à base de produits de saison choisis avec soin dans des commerces locaux. Quand je la regarde faire j’ai le sentiment que chaque légume est un petit trésor. Elle prend le temps de dévisager ce potimarron qui a grossi tout doucement chaque jour pour arriver à ce résultat.

Et c’est parti, son esprit bouillonne. Elle est animée par la curiosité elle aussi et par sa gourmandise. Elle teste, elle innove, elle se laisse guider par la musique, par le temps qu’il fait… elle s’inspire du japon beaucoup mais pas que. Elle incorpore un peu de sa bonne humeur dans chacune de ses confections. Puis elle sculpte, elle dessine, elle peint : des petits chefs-d’œuvre comestibles. Car l’œil est lui aussi pleinement impliqué dans notre alimentation. Depuis, je mange avec mes 5 sens et ça change tout !

Chaque semaine une composition. On ne choisit pas, on se laisse surprendre. À proximité de Massy on passe chercher son bento la veille ou le jour même. C’est pratique à emporter pour manger sur le pouce. Et on rapporte le tup en verre après dégustation. Parce que c’est tellement meilleur que dans du plastique. Des bentos végans qui m’ont fait voyager sans impacter mon empreinte carbone.

 
 
Fanny Gibert
17.10.2019