À la rencontre des sportives

Lucien-David Epalley, stagiaire engagé

C’est un média qui nous prend aux tripes.

La Redaction
31.07.2019

Bonjour, je m’appelle Lucien-David EPALLEY, j’ai 26 ans, je suis actuellement en MBA Management du sport à la Sports Management School (SMS). J’ai effectué mon stage chez Les Sportives en tant qu’assistant chef de projet évènementiel et communication. En parallèle de ce stage, je suis co-fondateur d’une course caritative qui s’appelle La Solidaire de Brest. J’ai également participé à l’organisation de la Coupe du monde féminine de football 2019 organisé en France, j’étais dans la gestion des volontaires à Paris au Parc des Princes. Effectuer un stage au sein de Les Sportives a été très enrichissant, le magazine est un média sérieux et influent reconnu par ses pères. Participer à son développement a été une très belle aventure. C’est un média qui nous prend aux tripes. Même quand on est en repos, ou en déplacement, je m’inquiétais toujours de savoir si tout avait été bien fait. J’allais vérifier mes mails et les réseaux sociaux très fréquemment pour voir si tout allait bien. J’ai donné le meilleur de moi-même pour intégrer ce magazine, j’envoyais des mails, j’appelais la fondatrice tous les jours (qui doit très certainement s’en souvenir). J’ai insisté pour faire ce stage dans cette structure pour deux raisons : la première raison est le parcours de la Fondatrice, Aurélie Bresson, qui force l’admiration. Malgré les obstacles et parfois les difficultés, elle a su faire preuve de persévérance pour aller au bout de son projet. Travailler à ses côtés ne pouvait être que constructif et elle sait tirer ses collaborateurs vers le haut. J’ai beaucoup appris. La deuxième raison c’est les valeurs que le magazine véhicule ; le manque de médiatisation du sport féminin.  Je ne retiens que du positif de cette aventure chez Les Sportives. Même en y étant plus en stage, je garderais toujours un œil sur son évolution. Merci Aurélie, merci Les Sportives et longue vie au magazine qui perdurera, j’en suis persuadé.

La Redaction
31.07.2019